dimanche 29 août 2010

Quelqu'un d'autre y voit quelque similitude?

  • Les gens qui intriguent pour tenir quelqu'un hors mariage et hors rélation sexuelle normale pour pouvoir l'humilier et pervertir?
  • Les gens qui intriguent pour tenir quelqu'un hors la vie chrétienne pour pouvoir le séduire à quelque secte occulte ou maçonnique?
  • Les gens qui aiment développer, faire évoluer les autres?
  • Les mafieux qui vident une société de sécurité légale normale pour avoir un clientèle?
  • Quelqu'un que vous connaissez ou que vous avez vu dans la situation d'un autre que vous connaissez?

  • J'avais presque oublié: les gens qui bloquent compositeurs contemporain style classique pour réserver l'exécution professionnelle de cette musique aux peux élus qui sont autorisés à jouer Mozart, pour que dans le contemporain (sauf soundtracks et schlager) on eusse le choix entre les Schönberg farfelus/dissonants et le Rock dur?
  • "Last but not least": certaines cathégories professionnelles...

Les fruits du Saint Esprit sont des fruits comme ceux qui poussent sur un arbre

Et si je n'ai pas la paix, c'est que j'ai offensé l'Esprit.

Par exemple en écoutant calmement ce prêtre dire que les fruits du Saint Esprit sont aussi comme des fruits qu'on cultive.

J'avais déjà la paix sur le chemin de St Jacques. J'avais déjà la paix en espérant avec presque chaque jeune belle fille que je rencontrait qu'elle sera mon épouse. J'avais perdu la paix quelques fois, mais j'avais la paix.

C'est une tentation pour chaque père de continuer d'éduquer quand ce n'est plus nécessaire. C'est une tentation encore plus profonde, car plus insidieux et méchant d'ajouter des difficultés après des difficultés - c'est rare que ça arrive aux vrais pères, plus souvent aux parents comme parâtres et pères adoptifs.

Vouloir avoir la paix tout de suite, non ce n'est pas une réaction d'enfant gâté. C'est une réaction saine. Et ensuite de chercher d'où vient l'inquiétude.

Parfois il vient du diable. Cher saint Leutfrid, priez pour nous!

HGL

Et, non, je ne trouve pas une bonne idée de m'envoyer aux Sikhs non plus, ils sont sur certains points en erreur. Quoique je comprends (après avoir vu cet exposé de leurs intderdits) et même trop bien pourquoi un idiot qui me prend pour alcoolique, ou un malhonnête machiste qui me prend pour pédé aimerait y envoyer, par quelque pragmatisme "pastorale".

samedi 28 août 2010

What wiki taught me about "Ni Putes, ni soumises"

The movement fights against violence targeting women and it focuses on these areas:

  • Gang-rapes
  • Pressure to wear the hijab
  • Pressure to drop out of school
  • Pressure to marry early without being able to choose the husband.


So far that movement. I would target:

  • Gang-rapes AND refusals to repair individual rape or seduction
  • Pressure to wear the hijab AND pressure not to wear the hijab
  • Pressure to drop out of school AND pressure to stay in school
  • Pressure to marry early without being able to choose the husband AND pressure not to marry early if a girl has chosen her husband.


But then I am no feminist./HGL

Sous-chien=underdog?



Je n'avais pas eu la possibilité d'écouter ce vidéo, quand à la Marie du III j'ai vu le titre.

Je suis deçu de Houria.

Je croyais en effet qu'elle parlait d'un individu, que c'était elle l'amoureuse "à mourir", et qu'elle proposait d'éduquer un "under-dog" (si appelée pas comme "sous les chiens" mais comme "le chien dessous") pour le sauver et ensuite épouser. Ayant vu le vidéo, mon impression est un peu autre.

Par contre, de ma propre expérience, je peux affirmer, que je n'aime pas les demarches pour me sauver en me donnant encore d'avantage d'éducation. Ce n'est pas bonne éducation qui me manque mais la pleine liberté sociale de vivre après. Donc, si ç'avait été le cas, j'aurais déconseillé la demarche à Houria.

Je la déconseille aussi à ceux qui me concernent, les coparoissiens de St Nicolas du Chardonnet. Les filles - toujours chrétiennes ou de la population traditionnellement chrétienne, si je ne me suis pas trompé - que j'ai aimées aussi.

Hans-Georg Lundahl
G. Pompidou entre
Rambuteau et Renard
28/VIII/2010,
(St? Bx? Vén?)Ælfric de Cantorbéry

vendredi 27 août 2010

Carlos-Hugo, que DEP!

Gracias al jornal PRÉSENT para permitirme de cortar "le délai"* entre su fin de questa vida mortal y mis oraciones.

Gracias a Diós para haber donado a España un hombre como Carlos Hugo, muy conciente del reyno social de Nuestro Señor Jesús Cristo, muy conciente de la situación de los pobres. Un rey sin corona./HGL

*Español no es una de mis cuatro mejores idiomas, perdón! No sé come se dice "délai" et "décès" en castellano.

Pape Urbain VIII "héliocentrique lui-même"? Non, mais à part ça admirateur de Galilée

Ce message fait partie de la série création vs évolutionnisme, clicquer ici pour voir les autres

J'aime lire PRÉSENT puisque c'est là qu'écrit maintenant Jean Madiran. Rémi Fontane n'est pas mal. Alain Sanders me gave souvent en étant trop algéroisement anti-islamique, comme si la bonne démarche pour garder la France non-islamique et de la refaire en Catholique (comme auparavent de jure et de facto, même maintenant de jure) était de faire comme certains musulmans, mais à rebours: mais quand il écrit sur Mexique, il est tout ce que j'aime.

Donc, je n'ai finalement pas manqué le numéro où c'est dit que Tycho Brahé et Pape Urbain VIII étaient héliocentriques eux-mêmes. Aï! (Le coupable est biensûr pas Jean Madiran, mais un autre.)


Précisons: Samedi 14 août, supplément littéraire, p. I et II un Jean José Marchand. Espérons qu'il soit plus correct dans sa matière, histoire litéraire des XIXe et XXe siècles. Voici ma reponse:

Il est donc évident que la gloire de Galilée est venue du fait qu'il a soutenu une théorie non conforme aux enseignements de l'Église ...


Correcte.

...(et non "hérétique" puisqu'Urbain VI était lui-même héliocentriste, partisan de la doctrine de Copernic!).


Je viens de hésiter qui était pape pendant le premier procès de Galilée, en 1610. Selon wiki, ce n'était pas Urbain VI. Pendant le deuxième procès, en 1633, c'était Urbain VIII. Il était interessé de la doctrine de Copernic, mais il n'en était nullement partisan. Il a fini de la condamner:

quote from condemantion*ma traduction
*Full title given by University of Kansas Missouri, City School of Law:
Papal Condemnation (Sentence) of Galileo

(June 22, 1633)

The proposition that the Sun is the center of the world and does not move from its place is absurd and false philosophically and formally heretical, because it is expressly contrary to Holy Scripture.

La proposition que le Soleil soit le centre du monde/de l'univers et qu'il ne bouge pas de sa place est absurde et fausse philosophicalement et formellement hérétique, puisque explicitement contraire aux Saintes Écritures.

The proposition that the Earth is not the center of the world and immovable but that it moves, and also with a diurnal motion, is equally absurd and false philosophically and theologically considered at least erroneous in faith.

La proposition selon laquelle la Terre ne soit pas le centre immobile du monde/de l'univers, mais qu'elle bouge et encore avec un mouvement diurne, est également absurde et fausse philosophicalement, et considérée selon la théologie au moins erronée dans la foi.



C'est à dire: lui et/ou l'inquisition. Catholic Encyclopedia de 1913 dit que la décision relève uniquement des inquisiteurs, et pas du pape comme pape:

Thus Professor Augustus De Morgan (Budget of Paradoxes) declares:

It is clear that the absurdity was the act of the Italian Inquisition, for the private and personal pleasure of the pope — who knew that the course he took could not convict him as pope — and not of the body which calls itself the Church.


And von Gebler ("Galileo Galilei"):

The Church never condemned it (the Copernican system) at all, for the Qualifiers of the Holy Office never mean the Church.


It may be added that Riceloll and other contemporaries of Galileo were permitted, after 1616, to declare that no anti-Copernican definition had issued from the supreme pontiff.


Source, l'article Galileo Galilei.

Un partisan de l'héliocentrisme, va-t-il dire que tout sauf le géocentrisme stricte et absolu (donc pas rélatif, selon les points de vue) est absurde en philosophie et au moins erronnée dans la foi?

Là, il me parait que la rédaction de PRÉSENT, en décidant de républier ça, rejoint mutatis mutandis l'école bucailliste, qui interprète les mots de Mahomet (je crois que c'était dans le Coran, mais ça fait quelques années que je n'ai pas vu la citation) "il a donné son orbit au soleil et aussi à la lune" comme faisant référence point au voyage que le soleil (et pas la terre, selon le géocentrisme) fait chaque année dans le plan de l'écliptique, entre nous et le zodiak, mais aux minuscules mouvements faits sans être vus de la terre, et qui n'ont été découverts que récemment - par Kepler, si Jean José Marchand ne se trompe pas.

La lettre de Jean José Marchand (si c'est une carte postale, celles d'autrefois étaient plus grandes) commence en se demandant d'où l'interêt pour Galilée ... elle denigre tout ce que le pape lui-même appréciait chez le savant de Pise. Mais les conneries ne finissent pas là. Dans une énumération des choses que d'autres savant ont découvert - et "donc" non Galilée, comme si les découvertes indépendantes étaient chose inouie - il énumère aussi:

... ni les mouvements du Soleil (Kepler), ni les mouvements de la Terre autour du Soleil (Copernic, Tycho-Brahé) ...


Tout d'abord, il n'existe pas un double nom "Tycho-Brahé". Tycho était le prénom de M. Brahé (qui est une famille noble de la Scandinavie, à l'époque il vivait au Danemark, aujourd'hui ses contrèes font parti de Suède). C'est la forme Grècque, latinisée dans sa désinence, dont la forme Russe, connu de l'histoire ecclésiastique est Tikhon. Le mot veut dire heureux/chanceux.

Mais ensuite, Tycho Brahé n'a certainement pas démontré ce qu'il a explicitement nié. Son système se voit souvent caractérisé comme "hybride entre héliocentrisme et géocentrisme". C'est qu'il dit, comme tout bon géocentrique que le Soleil tourne autour de la Terre, chaque jour presque avec le Ciel, chaque an un cercle de décalage par mouvement inverse au Ciel. Par contre, Mercure, Vénus, Mars, Jupiter, Saturne tournent bel et bien autour du Soleil. Son disciple, Kepler, va modifier son système en acceptant l'héliocentrisme et en modifiant les cercles en ellipses.

Et enfin, Copernic n'a pas du tout non plus démontré comme fait que la Terre tourne autour du Soleil. Il a démontré que l'hypothèse était réconciliable avec les faits observés, pas qu'elle constituerait elle-même un fait. Qui prétend avoir démontré ça? Comment? Copernic a fait avec cet hypothèse des meilleurs calculs que Ptolémée, mais avec son autre hypothèse, pour Terre et Soleil inverse, Tycho Brahé fera de meilleurs calculs encore. Juste Jean Kepler va encore améliorer les calculs, est-ce par l'héliocentrisme ou par les ellipses?

Mais plus encore que les débats en question, Jean José Marchand pèche en attribuant des propos à Saint Augustin, selon lesquels les Textes Sacrées ne seraient pas à prendre littéralement. C'est vrai qu'il préfère, comme Origène et d'ailleurs comme les Palmariens, une exégèse non-littérale des Six Jours de la Création, puisque créer tout ce qu'il est dans un seul instant est tout aussi possible pour un Dieu tout-puissant, par contre les anges qui regardaient ont peut-être eu besoin de six moments pour saisir ce que Dieu avait fait dans un seul. Et chaque jour aurait ensuite son soir et son matin quand les anges d'abord regardent par les moyens de leur propres nature, et ensuite regardent vers Dieu pour Le regarder. Voir là-dessus la Somme Théologique, Ima pars, où St Thomas d'Aquin se positionne finalement prudemment entre St Augustin et Origène d'un côté et St Basile (litéraliste sur les six jours) d'un autre.

Bon, je ne sais pas ce que l'article sur Armstrong sur la Lune ait pu apporter autrement à ce débat au journal PRÉSENT, puisque je ne viens pas d'avoir lu la deuxième partie. Par contre, la carte postale de JJM attaque l'honneur intellectuel et de Pape Urbain VIII et des juges de Galilée, dont St Robert Bellarmin, et de mon compatriote Tycho Brahé, et de St Augustin.

Il est en plus un peu pusillanime vis-à-vis les gens qui prétendent avoir prouvé que ça soit le mouvement annuel "de la Terre" (plutôt que du Soleil au sens inverse), que ça soit le mouvement diurne "de la Terre" (plutôt que du Ciel).

Les images d'une "Terre qui tourne" sont des images pris de la Lune (en tant qu'ils sont génuines, ce que je n'ai pas interêt de nier).

Les considérations sur l'impossibilité prétendue des étoiles de tenir ensemble, s'ils bougeraient chaque jour autour de la Terre ne se basent que sur: a) l'impossibilité prétendue d'un quelconque objet d'aller au delà de la vitesse "connue" (comme si partout égale, comme si directement mésurée) de la Lumière, b) les distances stellaires intrapolés au scénario qu'ils veulent refuter du scénario héliocentrique, qui donne pour les étoiles observées une distance et deux angles connus, donc les donnés pour un calcul trigonométrique, c) l'incapacité de saisir que la cosmologie chrétienne peut se servir d'explications que celle athée ne connaît pas, comme un Dieu qui tourne chaque jour le Ciel dans tout son immensité autour de la Terre, ou des anges qui font des planètes une danse ou un jeu quasiment "spectacle de feu" à l'honneur de leur Créateur. Et l'incuriosité historique de ne pas savoir qu'elle s'en est en effet servie.

Dois-je encore préciser, que je fréquente la paroisse St Nicolas du Chardonnet, que les paroissiens là, comme moi, sont souvent lecteurs de PRÉSENT, et qu'ils connaissent très bien sinon mes propos, au moins grosso modo leur divergence d'avec le héliocentrisme / acentrisme moderne? Qu'en plus, ces bourgeois, respectant les vêtements bien ou mal lavés des écrivains, plus fidèles lecteurs de vous que de St Thomas d'Aquin, vous demandent ce qu'il faut penser sur mes idées. Entre écrivains, soyez un peu loyaux, s'il vous plaît! Ce que veut dire: donnez-moi le droit à la reponse. Celle-ci, d'abord.

Hans-Georg Lundahl
Bibl. G. Pompidou, Paris
27/VIII/2010,
Ste Monique et St Cæsaire d'Arles

jeudi 26 août 2010

Law/Loi

[On the contrary,] Isidore says (Etym. v, 20): "Laws were made that in fear thereof human audacity might be held in check, that innocence might be safeguarded in the midst of wickedness, and that the dread of punishment might prevent the wicked from doing harm." But these things are most necessary to mankind. Therefore it was necessary that human laws should be made.


S. Isidore écrit: "Les lois ont été faites afin que, par crainte de leurs sanctions, l'audace humaine fût réprimée, que l'innocence fût en sûreté au milieu des malfaiteurs, et que chez les méchants eux-mêmes la faculté de nuire fût refrénée par la crainte du châtiment." Mais tout cela est nécessaire au genre humain. Donc il fut nécessaire de porter des lois humaines.


I-II, Q95, A1, Sed Contra (Summa Theologiae, Sti Thomae Aquinatis)

Drinking beer in a park is not wickedness.Boire de la bière dans un parc n'est pas méchanceté.

I do not think Muslims ought to be tyrannised, but I do not think they should tyrannise us either. Neither in own persons, nor through police.Je ne pense pas que les Musulmans devraient être tyrannisés, mais pas non plus je ne pense qu'ils devraient nous tyranniser, ni par eux-mêmes, ni par la police.

No, it was not I who drank beer. I did not even see him clearly, since he was behind me. But neither did I notice him, so I have no indication he was anything like drunk.Non, celui qui buvait de la bière n'était pas moi. Je ne l'ai même pas vu clairement, puisqu'il était derrière moi. Ni ne l'ai-je entendu ou noté, donc je n'ai pas d'indication qu'il était saoûl.


HGL

dimanche 22 août 2010

Doctrinal brickwall?

Dignitatis Humanae/Mirari Vos: - St Nicholas of Myra destroyed Pagan temples. So did St Martin of Tours. But: St Martin of Tours, while preachng vehemently against Priscillianists was against persecuting them. He even refused to sit down with a bishop who was for persecuting them, until Emperor Maximos (?) nearly forced him. Afterwards he regretted having sat down with that bishop.

Lumen Gentium/Unam Sanctam: - Saying there are souls outside overt confession of Catholicism who are nevertheless part of Church in God's eyes, does have some support in St Pius X, his Catechism from 1905. Saying their spiritual life has something to do with the elements of truth present in their communities, is a common sense correlate.

As for the Russian and similar Churches, counted as Schismatic by Roman Tradition, they seem to have a point about Popes not being the invariant support for Orthodoxy (Assisi 1986), or if not, we deal with a Rome that no longer condemns them.

Hans-Georg Lundahl
Pompidou Library of
Paris
22/VIII/2010, Octave of
Our Lady's Assumption

samedi 21 août 2010

SSHL, je déconseille

À l'age de 14, j'étais chrétien biblique a-confessionel, sans vie paroissiale, mais croyant et j'espérais gagner le ciel et éviter l'enfer, tout en évitant les pires péchés. J'étais aussi harcelé parce que j'étais créationniste. J'étais aussi devenu un homme, et tombé amoureux pour la première fois. Beaucoup plus tard j'ai appris que mon premier amour est mariée et mère et je n'ai aucune intention de me mêler dans sa vie.

Bon, après quelques scènes pénibles entre elle et moi entre mon rivale et moi, le harcèlement devient insupportable.

Dans un premier temps on m'a laissé étudier à la maison. On s'est informé, théoriquement il était possible d'être autorisé de faire les cours de la prochaine année par correspondance, on a voulu.

Les salopards des services sociaux ont refusé. Soit une école spécialisé pour jeunes handicapés - tel était sa réputation à l'époque - soit SSHL, une école internationale où les suédois d'étranger envoyaient leurs jeunes.

Pourquoi l'acharnement de m'éloigner si loin, soit socialement (par l'école spécialisé), soit géographiquement (à SSHL, 6-8 h. de train entre Malmö et Stockholm, ensuite attendre un train local et 45 minutes, ensuite attendre un bus, et ensuite 30 minutes)?

J'étais chez ma mère et grand-mère à Höja. Socialement, Höja c'est comme les immeubles de Montreuil, commune de Versaille. Travailleurs, pas de domination par les immigrés. L'école de Höja étant à l'époque incomplète, il fallait soit aller à Videdal, quartier dominés par maisons détachés, soit à Rosengård, quartier qui rappelle Belleville, XXe ou XIXe. J'avais vécu a Vienne quelques années. Un de mes potes avait entre-temps choisi Rosengård, il est devenu un peu préjugé contre ce qu'il considère peut-être comme racaille, j'ai vérifié après quand je l'ai rencontré. On savait que ce n'était pas une école très calme.

À l'age de onze on a donc choisi Videdal. Là, il y avait pas mal de gens cultivés. Mais, qui étaient aussi trop bien situés pour se pouvoir permettre de laisser leur fille en compagnie d'un jeune homme de 14, qui croyait en l'amour éternel, qui refusait l'avortement et la contraception, qui était créationniste, dont la mère était divorcée et n'avait pas fini ses études, dont la grand-mère était veuve appauvrie après le décès de son mari, mon cher papi le brasseur-destilateur, dont la famille s'était installée à Höja après Södertelge (beaucoup plus proche de Stockholm) on ne savait pas très bien pourquoi - en réalité c'était pour se réconcilier avec son beaufrère manouche duquel il s'était enfui comme jeune, et par nostalgie de Malmö, la ville de son enfance.

J'ai fait quatre ans à SSHL. Une des raisons pour lesquelles je trouve que j'ai suffisemment déjà fait en termes de vie de caserne. J'ai pas détesté la discipline, elle m'a protégé contre harcèlements. Car, là, j'ai découvert un monde d'anticléricaux que je ne savais pas qu'elle existait en dehors du communisme et ceux qui votent communiste. J'ai découvert comme est dégueulasse la franc-maçonnerie. Une "Mère de Maison" était veuve d'un franc-maçon, aimante et plus tard épouse d'un autre (ils se sont mariés quand l'allocation de retraite pour les veuves a été abolie, elle en avait tout en étant encore dans une vie professionnelle).

À SSHL j'ai connu le désespoir, pas comme tentation momentanée, mais comme état habituel; quand je pensais à certaines choses. Si c'était dur d'avoir un fille des bourgeois aisés à Videdal, il était impossible d'avoir la fille de tel ou tel employé d'une compagnie multilatérale, on a fait ce qu'on a pu pour me rendre moins romantique, plus pervers. "Essaie de te branler, ça fait bien" un camérade m'a dit. Un matin, dans le vide du cœur, dans le train-train des choses quottidiennes, dans la rancune envers un harcèlement qui durait pas les heures à l'école, mais les matins et les après-midis, les soirées, je l'ai fait.

C'est quand j'ai vaincu cette habitude des années plus tard, quand je suis tombé amoureux d'une fille jeune comme mon premier amour, que j'ai connu la psychatrie. Avant je m'était rendu compte des motifs assez bas pour lesquels on m'a empêché de trouver l'amour de ma vie à Videdal et à SSHL, et les méthodes encore plus bas, y compris prétendre que j'aurais du comprendre moi-même que si c'était le service social qui payait mon séjour là-bas, c'était pas pour moi d'y trouver l'amour.

Non, je ne respecte pas la psychiatrie. Non, je ne respecte pas les services sociaux. Non, je ne respecte pas SSHL. CAR mes "camarades" de cette école n'ont pas lâché. Un qui, à l'époque, ne m'avait pas harcelé, que j'avais ajouté comme ami sur FB, vient après des mois ou même deux ans de silence entre nous de m'adresser avec ses mots:

Seriously, stop your Rasputin shit. From a friend to a friend,


Je vous confie ma reponse:

what "Rasputin shit" are you talking about?

And seriously: if my grandmother served a lady in your family, that does not give you any right whatsoever to tell what to do or what to stop. Item for having been to same school.

And, one more thing: I do not consider you my friend.

When I got around to finding you again, I thought we might get along. We have had nothing to talk about so far, and I do not relish you post.


Il n'est plus parmi mes amis sur FB.

S'il me considère comme "faisant le Raspoutine", c'est que, soit il s'est informé auprès des gens tout aussi malhonnêtes que lui, soit c'est ma réligion - je suis devenu Catholique à SSHL, vu que les plus paisibles parmi mes harceleurs ou les potes des harceleurs, dans les heures de débât (une activité que j'aime toujours et gagnait pas mal à l'époque) il m'ont appri que c'est de l'Église Catholique (détestée par eux à cause de l'Inquisition, et déjà aussi les croisades et les chasses aux sorcières) que les luthériens ont la Sainte Bible. La réception dans l'église fut procrastinée, j'ai été reçu en mai 1988, en faisant mes études de Latin.

C'est dans la bibliothèque du III qu'on m'a volé la carte d'indentité périmée. C'est en fin du compte le Club Suédois de Paris qui m'a financié le nouveau passeport. Je leur ai passé le mot, s'il y avait un thème qu'ils voudraient que j'aborde (j'ai fait quelques articles sur commande, question de politesse envers amis ou bienfaiteurs, question aussi de faire connaître mon blog), je n'ai pas reçu la reponse. À moins que la reponse soit l'intervention de cet "ami". Une intervention que je n'accepte pas, vu qu'elle est basé sur le malhonnête (c'est malhonnête de me taxer de "faire le Raspoutine") et sur un interventionnisme que je n'accepte pas de quartiers comme ça.

Ceux qui pendant l'affaire de financier mon passeport ont refusé l'option de profiter de "ma plume", ceux également qui ont refusé l'option de valoriser mes écrits et compositions musicales selon les conditions qui se trouvent ici et here et ici/here, je les trouves par passivité complices de ces gens là, qui ont systématiquement détruit ma vie en Suède.

Je me demande combien des gens du Club Suédois de Paris sont Franc-Maçons, je me demande combien d'entre eux ont fait SSHL, je me demande également combien des catholiques et jusque dans les rangs des catholiques traditionnels qu'il y a pour continuer cet écartage systématique de ma personne comme "faisant le Raspoutine" tant que je n'ai pas capitulé devant les valeurs sociales selon SSHL. Item, pour ceux qui prétendent que je n'aurais pas appris à écrire, ou que je n'aurais pas appris de composer la musique, ceux qui veulent me remettre en apprentissages, pour moi ce sont en premier ligne Franc-Maçons (pas sans Juifs, malheureusement, ce que n'arrange pas certaines rélations familiales, ou au moins j'ai l'impression), et en deuxième ligne des cathos ou tradis qui me trahissent aux Franc-Maçons.

Hans-Georg Lundahl
Faidherbe, Paris XI
21/VIII/2010

vendredi 20 août 2010

Moraliser l'aumône? Mais l'aumône est morale! Item pour l'allocation ...

Edouard Courtial, Le Journal du Dimanche, 15 août 2010, p. 2, intervioué par Nicolas Prisette:

Propose de donner l'allocation de rentrée scolaire en forme de bons d'achats.

La morale est-elle, avec la sécurité*, un moyen de réconquerir l'opinion pour le chef de l'État?

- Il s'agit de replacer la responsabilité de chacun au cœur de notre contrat social. Avec le respect de l'autorité, l'effort individuel et la méritocratie, vous avez les marqueurs du sarkozysme. Cette proposition de loi s'inscrit au croisement de ces valeurs.


Le titre de l'interview est effectivement un affirmation que E. Courtial avec cette proposition veut "moraliser" l'allocation. Elle était donc immorale avant?

Elle se trouvait en effet abusée par certaines familles, au moins en apparence. Telle famille l'aurait utilisé pour acheter une TV. Telle famille serait désinteressé de la réussite scolaire de l'enfant. Ce que serait immoral.

Mais telle famille sait peut être très bien combien de matériel scolaire est nécessité et que le cartable est déjà acheté ou hérité. Est-ce immoral d'avoir les moyens pour acheter un cartable, se trouver avec un cartable autrement et ensuite utiliser les moyens autrement? Je ne trouve pas. D'autres trouvent que oui.

Donc, telle famille serait immorale. Au moins dans l'usage fait de l'allocation de l'entrée. Par là, l'allocation elle-même serait immorale?

Il y a parmi les Algériens une certaine référence à une certaine idée que si le recepteur de l'aumône est immoral, donner l'aumône devient par là aussi immoral. À moins de la donner d'une façon éducative. Heureusement il n'y a pas tous qui pensent comme ça. Il y a aussi une autre idée, un Hadith de leur Prophète: "Donne au mendiant, même si tu le vois monter au cheval." Comme la burqah, l'idée de moraliser l'aumône par le fait de ne pas rendre argent qui pourrait être utilisée de façon immorale, est plus ou moins ancrée dans une culture musulmane, mais elle n'est pas Islam. Peut être j'ai raté quelque information là-dessus, mais c'est plus ancrée dans l'administration que dans "le sacré" pour ainsi dire.

(Signalons qu'à Nice, en 2008, excuses 2007, j'ai vu des beurs fêter la victoire de Sarkozy en Coca-Cola et Kébab hallal - c'est comme ça que j'ai su qui avait gagné. Il parait qu'un idiot - ce n'était pas moi, pour ceux qui aimeraient le prétendre - avait fait danser une figure semblable à Jésus dans le camp de Ségo dans le jeu en ligne - que je ne fréquente pas - Second Life, d'où j'avais un certain dédain pour la gauche/PS de cette élection en outre de leur avortionnisme et c. habituels.)

Wikipedia donne un exemple dans ce train d'idées:


Paul faite son anniversaire. L'un de ses amis Mohamed, ne sait quoi lui offrir. Mohamed se procurera auprès d'un magasin un bon d'achat pour que Paul puisse s'offir ce qui lui plaît.


Parions que dans tel cas, ce n'est pas une bouteille de vin qui est marqué sur le bon!

Quid du Christianisme, vu que** nous sommes (moi, et, j'espère, beaucoup de mes lecteurs) des chrétiens?

Le sermon de la montagne n'encourage pas d'enquérir dans l'usage postérieur d'une aumône, c'est le moindre que l'on puisse dire.

Saint Paul encourage l'aumône, décourage l'oisivité, mais n'encourage pas directement d'enquerir si le recepteur est oisif ou pas.

Saint Augustin nous dit de ne pas donner le sexe illicite comme aumône, ni d'argent à ceux qui cherchent de faire d'arméments pour bouleverser rem publicam***. Il ne dit pas de ne pas donner d'argent aux gens qui pourraient boire alcool plutôt que de manger (ça serait une idée islamiste - peut être même islamique - ce n'est pas l'idée qu'exprime Saint Augustin), ni de vérifier que l'argent ne sera pas versé aux putes.

Saint Nicolas participe dans une distribution alimentaire, vient quelqu'un une deuxième fois, il ne dit rien, on le lui remarque il repond "laissons-le, peut-être que c'est Jésus déguisé".

Saint Ignace de Loyola a, dans ses Exercises "donne des règles pour un don d'aumône responsable" selon une biographie que j'avais lue. Les Exercises ... bon, je ne les ai pas fait, mais j'ai eu le livre dans mes mains, la responsabilité dont il est question, est celle de ne pas manquer d'avoir assuré son salut. "Dois-je/doit-il donner un tierce ou encore plus?" - "Fais/dis lui de faire comme ça tu le souhaiteras/il le souhaitera quand c'est temps de mourir".

Mais on est en république*** dite laïque, chaque décision doit selon sa théorie, ce qu'est encombrant au meilleur des cas, se reférer à des principes naturels sans référence à la religion, qu'elle soit chrétienne ou musulmane.

Prenons donc les mots d'ordre du sarkozysme, ceux-mêmes auxquels fait référence E. Courtial:

Responsabilité de chacun, effort individuel: - le système actuel laisse à la responsabilité de chaque famille l'usage efficace et directe fait de l'allocation, la proposition de loi veut ôter cette responsabilité à "chaque famille" et la concentrer dans les caissières qui ne venderaient rien que du matériel scolaire pour ces bons (raison de plus de ne pas devenir caissier/caissière).

En plus, la loi proposée donnera le profit uniquement aux papetiers ou supermarchés ayant un contrat avec les entreprises spécialisées dans l'imprimérie et validation des bons d'achat. Les petits papetiers, sans un tel contrat, sous la nouvelle loi, seront défavorisés.

Item les familles qui achètent - par vraie assiduité aux études - du matériel "scolaire" pendant les vacances (il y en a pour lesquelles bloc-notes ou , avant la venue de

Encore une fois wikipedia:

Le bon d'achat est aussi un instrument administratif dans le cadre d'une politique sociale. Les personnes ne bénéficient plus d'allocation, mais directement de coupon ou bon sur lequel n'est pas indiqué une valeur précise, mais une quantité dénombrable telle la taille, le poids ou la durée. Il permet de s'assurer que l'argent ainsi attribué est utilisé de la façon entendu.


Précisement, donc, le contraire de l'effort et de la responsabilité individuels. Pédagogie bureaucratique prime sur le respect de la responsabilité de chacun.

Respect de l'autorité: - plus "l'autorité" devient un fardeau quotidien par ses ingérences, moins elle est respectée. Un administrateur d'internet a des pouvoirs de s'assurer sur les usages du site, d'en empêcher les usages qu'il juge fautifs, dont on ne peut que rêver - ou faire des cauchemars - pour ce que concerne la vie réelle. Ça ne le rend pas respecté, non plus qu'on ne respecte pas un grattement au cul (pour prendre un image américain, je n'ai pas repéré la phrase française).

Ramener l'autorité public à la liste des tâches donnée en Romains chapître 13, avec les tâches ajoutées par les souverains catholiques à partir de Constantin, serait peut-être plus efficace que d'ajouter encore une tâche.

Méritocratie: considération pas applicable à des allocations faites à tous ou à tous sous un certain seuil de revenu.

Dans cette question, il parait que j'ai les parents d'élèves avec moi. Cette fois, je me contente de donner le lien à un article dans Le Parisien.

Dans ce que relève des fardeaux sur le fisc, je signale que si les allocations coûtent, leur administration coûte aussi, et les bons d'achat ajouteraient aux frais à payer par les imposables. Ce que n'effraie peut-être pas certains droitistes, dont les potes sont dans les companies pour valoriser bons d'achat et les femmes dans la bureaucratie sociale ou dans les associations.

Hans-Georg Lundahl
Annexe de la Mairie
Boulogne-Billancourt
20/VIII/2010

* Sécurité? Même page Laurent Mucchielli, sociologue, directeur de recherches au CNRS est intervioué par Michel Deléan. Il dit que la surveillance par caméras n'est pas très efficace. Le repérage est à 3% des délits repérés, les élucidations des enquêtes policières sont à 2% des élucidations, et ça coûte cher en termes de personnel.

** Merci, l'espagnol: vist-O que (non-existant "vue que"="vist-A que", également non-existant)!

*** Le mot res publica (acc. rem publicam) donne en français "la république" mais St Augustin n'entendait pas par là une absence de Roi ou d'Empéreur.

mercredi 18 août 2010

Gnosticisme?

Ce message fait partie de la série création vs évolutionnisme, clicquer ici pour voir les autres

Deux citations d'un article de Peter Martinson, LaRouche Youth Movement, pp.9 et 10 de Nouvelle Solidarité du vendredi 9 juillet 2010:

La première leçon d'un cours d'économie physique, c'est qu'il est absolument impossible de tirer un savoir des simples perceptions sensorielles, et qu'il et légitme de considérer ces perceptions comme fallacieuses. La vraie connaissance vient de l'esprit humain qui, suivant les termes employés par LaRouche, utilise ces sens comme une sorte d'"instrumentation" dont la juxtaposition paradoxale des mesures qu'elle fournit doit ensuite être déchiffrée par l'esprit humain. De la même manière, en confrontant les arguments mensongers de deux témoins, un bon avocat montre où ne réside pas la vérité.


Mais là où les données sensorielles ne sont pas en conflit? Et là où ils ne le sont qu'à travers une théorie?


De même, ces perceptions sensorielles qui nous mentent et nous induisent en erreur, ne pourraient jamais en soi être utilisées mathématiquement pour prédire un phénomène causal encore inconnu. Seule l'hypothèse d'un individu créateur qui sait rendre compte des erreurs inhérentes à ses perceptions sensorielles, possède une qualité prévisionnelle.


Une théorie erronnée peut avoir une qualité prévisionnelle du côté non-erronnée, qui coincide ou depend des sens. Les théories ou systèmes de Ptolémée, Copernic, Tychon Brahé et Kepler étaient en série croissante de qualité prévisionnelle, mais le premier et troisième étaient géocentriques, les deuxième et quatrième héliocentriques. Le quatrième remplaça aussi les cercles avec les ellipses.

La croissance dans l'exactitude des prévisions est du à une meilleure observation. Le remplacement des cercles avec les ellipses est du à cet exactitude, mais pas sans créativité. Toutefois, ni les uns ni les autres ont basé leurs prévisions sur le soupçon systématique que les sens soient mensongers, tandis que le deuxième et quatrième ont été amenés à ce soupçon par héliocentrisme ou à l'héliocentrisme par ce soupçon.

Après il y a des cas vérifiés où les sens sont mensongers sous tel ou tel rapport, mais là, "le mensonge" est d'abord limité à un aspect, ensuite corrigible par les sens aussi, directement ou à travers la logique, le bon sens.

Hans-Georg Lundahl
Médiathèque Musicale
Les Halles, Paris I
18/VIII/2010

lundi 16 août 2010

Is "small business" revolutionary?

TFP: Ten Reasons to Reject Socialism


[Reason] 7. Socialism promotes radical equality
A supposed absolute equality among men is the fundamental assumption of socialism. Therefore, it sees any inequality as unjust in itself. Private employers are quickly portrayed as “exploiters” whose profits really belong to their employees. As a consequence, they rule out the system of wage earning.


I agree on the other issues, but is this serious?

When it comes to people knowing how to do their business, is it desirable they should earn wages rather than own the company? When it comes to people who have as yet not learned it, obviously they cannot be directing and therefore not owning the companies, so wages is quite alright for them. Others may find perfection in the trade hard to acquire and so have a need for wages rather than doing their own thing. Others have the perfection, but lack the means to start, obviously earning wages is a way for them.

BUT:

a) Socialism has not at all suppressed the Capitalist system in which workers are very typically wage earners in most lines of business. It has perpetuated it, it has perfected it by stamping out independent small business.

b) When owning and running a company is attainable, on one's own, with one's family, in a cooperative, it is preferrable to earning wages.

c) This issue has been very much confused by capitalist friendly debaters with the distinct one of private productive property, private enterprise paying off in a commercial way. No distributist has ever doubted that whatever the man was who gave a stable to the Holy Family, he was not an paid offical of Herod. Fortunately. The point is: neither was he exactly in the IBIS line of Hotels or in the Monsanto line of contracted farmers. He was not earning wages from private big companies either.

d) The injunction to be content with ones wages was directed to: soldiers, for whom the alternative was augmenting it by plunder; or, people who were hired workers anyway, as opposed to complaining about the other one's wages being equal. It was never and can never be a universal injunction to abstain from trying a business of one's own. Cfr. Rerum novarum: "More people should be owners of property".

I am perfectly aware there are other encyclicals, and they condemn socialism. What they do not condemn is the preferrence for gain from own production over wages from serving other producers.

Yugoslavian small companies are an interesting case bordering revolution and distributism. In Serbian villages, land distribution was even before Socialism, under the SHS Kraljevina, and is thus not impeachable. In the North, cooperatives were typically on land stolen from killed or driven away land owners. As such, the moral problem is not at all the fact of them being cooperatives, but the fact of them being stolen by revolution. But much of what went on in towns was quite as small business before, when Slovenia was part of Austrian Empire and Croatia of Hungarian Kingdom.

One way of keeping it small, as well as of reducing tensions in larger companies, between owners and wage earners, is corporativism. It was a means recommended by Quadragesimo Anno, on a voluntary basis. Mussolini made them mandatory, and Pius XI was dry but not condemning about that. Dollfuß and Schuschnigg had them as voluntary, only forbidding alternative syndical and class egoistic organisations.

In Middle Ages, membership of a corporation was only relatively mandatory. Each independent town could give members of a corporation the exclusive right to a trade, but also withdraw that exclusivity if the corporation was not serving community as in the clientèle well enough. In cases when a community was better served by a totally independent producer of any merchandise or provider of any service, the townsfolk absolutely free to observe that to the mayor, who then had to take this up, whether the independent was a real boon or just trying to undercut in order to take over and later raise prices or lower quality.

Hans-Georg Lundahl
G. Pompidou, Paris IV
16 August 2010

PS: In the other message by TFP I contradicted, industrialism was being praised and the Greens were being attacked as "more dangerous than communists". Is it a mere coincidence that green or eco-conscious tradesmen are typically small tradesmen or cooperatives? Could it be that Tradition, Family, Property means in this connection of economics "Tradition (excluding restoration of mediæval corporative tradition), Family (in the bourgeois class), Property (but only big property)"?

That would be a pity. Not that I have not seen doctrinal problems with greens, but their love for small business without genetically modified crops is not one of them.

dimanche 15 août 2010

"Hope 84. To honour Our Lady's Assumption"

By Tom Zimmer. Got to read it with updates 1986.

Read it if you come across, he is "tractarian", but not Anglican, but Catholic. Includes arguments against abortion, evolution, hand communion, masonry and instructions for piety and prayer.

Blessed Feast of the Assumption of the Blessed Virgin Mary to Heaven, where she reigns with her Son, Our Lord Jesus Christ!

jeudi 12 août 2010

Tendences totalitaires anti-ouaib?

Une personne que je côtoye parfois sur les ordis d'ici vient de me dire qu'il faut sortir, autrement on pourrait rester collés à l'ordinateur toute la journé.

Elle ajouté - croyant que je capte l'anglais tellement mieux que le français - "it's just a joke".

Pour moi ce n'est pas le cas, viens-je de repondre. C'est ce que je veut faire comme écrivain.

"OK, don't worry".

Si l'internet est un jeu ou une œuvre dépend biensûr de ce qu'on en fait. Pour moi, c'est un œuvre et une vie sociale.

Sur fb je viens d'avoir une question sur le thème "si les races descendent des trois fils de Noé, mais leurs enfants ont épousé leurs cousins, comment est-ce que ça marche"? (Ma réponse, en anglais, voici dans les commentaires 2 - 4)

"Dans la vie réelle" c'est à dire dans la bibliothèque où je viens d'écrire ma réponse, j'ai du à affronter une arrogance de préjugé anti-ouaib comme je viens de le décrire. Pourquoi n'ai-je pas tellement d'amis ici que sur le ouaib? PARCE QUE d'une côté les jeunes qui m'interessent d'abord sont souvent écartés de moi, et de l'autre côté ceux que j'ai à affronter ici ne sont pas capables d'être mes amis, vus leurs préjugés.

Hans-Georg Lundahl
Médiathèque Musicale
12/VIII/2010
Fête de Ste Claire d'Assise

It seems Greens are often Homo-liberal ... I am not

"The good archbishop has forgotten the ninth commandment, which is `thou shall not bear false witness against thy neighbour'," said Brown in comments published by the Sydney Morning Herald. "He's lost the ethic of the golden rule and the Greens have kept it. The Greens are much closer to mainstream Christian thinking than Cardinal Pell. That's why he's not standing for election and I am."

He called Pell's position in favor of Catholic Church teaching on homosexuality "discriminatory and biased," and claimed that "The majority of Catholics support equality in marriage (as do) the majority of Christians in Australia."


Source.

It would discriminate against individuals thought by psychologists to be homosexuals if Church excludes them from marriage as in one man one woman. To the definition of marriage it does not matter whether that one man and that one woman are horniest on each other or on some others, as long as they intend to be faithful to each other.

Getting laid is not just about getting as horny as possible, it is also and foremost about getting less horny. And as such getting laid in a marital way may not get the homosexually oriented maximum satisfaction, but it would aid some against getting hotter and hotter on their typical temptations (I have said this before, and this is not because these temptations are mine: I am a Swede, my country-man Åke Green went to prison for "discriminating against homosexuals", and I have therefore a legal interest in stating I am not discriminating against them).

So, excluding people from marriage, as Christianity defines this throughout 2000 years, is not discriminatory. As for sodomy, as for lesbian sex, we must discriminate against that in our lives and in public, whether this is "illegal" or not. We discriminate quite as much against those behaviours in heterosexual people.

So that Green Politician, and that Court in Ca, are wrong about tradition discriminating against people due to sexual "orientation", it only discriminates against some kinds of acts and relations, regardless of "orientation" of people involved.

Hans-Georg Lundahl
Médiatèque Musicale
Les Halles, Paris I
12/VIII/2010,
Ste Claire of Assisi

Answering TFP citing Allègre

Quote:

Allègre concludes with a meaningful phrase from Marcel Gauchet “Love of nature is a poor disguise for hatred of mankind.” And he asks: “By stifling industry and agriculture, nuclear energy, oil, ethanol, coal, hydroelectric dams, GM crops, growth, etc., how will the world live? Will it go back to tribal life?” (pp. 60 ss.)


From TFP article The Green Cult.

One ecologist is not another. I can answer for myself.

What would I want to stifle, why, and would one need "tribal life" to replace it? By the way, is tribal life the primitive condition of mankind?

As a creationist, I am perfectly convinced Adam was a farmer. Saying "Eve span" is maybe an anachronism, unless she learned it from Ada and Silla before she died, but "Adam ploughed" is literally true.

Would I want to stifle industry?

In a sense, yes: I believe mass production is sometimes mass destruction of smaller producers. I think the Luddites were perfectly reasonable in wanting spinning and weaving to remain small yield per spinner/spinster and weaver, because that leaves more room for people to spin and weave and earn their living from that than if a few companies produce cheaply for the masses. I believe those masses could in part be better employed, richer, if more of them were involved in production, each and every branch.

Would I want to stifle agriculture?

Growth per acre - no, or not much. An ecologist in India has found that a given piece of land ran biodynamically produces 50 - 80% of a modern conventional piece of land.

Acres involved - on the contrary, I am sad when good farming land or vineyards become parking places and industrial zones. If part is lost in growth per acre, that should be compensated by a similar gain on part of acres involved.

Growth per farming personnel - yes, I think a man who can run his farm alone with a tractor could also run it along with two or three family members, or four or five, with an ox instead of a tractor. Same farm, same crop, just more people involved in production.

If I want jeans to be sewn by more people, I also want sowing and gathering done by more people on a farm. Not a tribe, like in Red Indians, necessarily, but a family.

If more people are there on the farms to produce food, more is of course eaten on farm and less is involved in commerce, but if more people are on farms producing food, less people are outside farms needing food to be transported from farms.

Would I want to stifle GM crops?

Yes. If genetic modification takes traditional ways, such as grafting, such as crossbreeding, such as selective breeding, I have no issue with that. Obviously I am a fan of Mendel's crossbreeding of peas.

I do have concern about modern ways of Genetical Modification. Crops is not the worst use of it, and I do not think such a crop needs to be taken out of all production. BUT if part of modification is sterility after yield, i e an obligation to buy next years sowing from Monsanto, yes, then I would very much like to stop that genetic modification. Otherwise Monsanto will be in a position to stifle crops simply by rooting out non-modified crops "for commercial reasons" and then limiting its own yield or getting out of business.

Would I like to stifle modern energies?

Uranium - Yes. I would like to stifle uranium mining, because it is a dangerous use energy, if not for post-Harrisburg reactors correctly used, at least for post-Harrisburg reactors incorrectly used. Having a Moslem population in US and aircraft and the Twin Towers so high their fall made 5000 dead was to put it mildly, less than prudent. Not necessarily because they are Moslems as such, but because Moslems are not at all the majority nor very like the majority of US population and also even more because US policies in Mid-East upset quite a few of them. Mining is also dangerous.

Hydroelectric dams - Yes. They drown good farmland, and agriculture is far more important to man than electricity.

Coal, oil - yes and no. I would like them to be less used, in such uses as can be replaced by not transporting but producing close to consumers. I also would like them to be less used when replaceable by more men and animals on a farm, more men in an urban kind of production. But burning these three is not very different from burning other things, like cut down (branches of) trees (or cut down old ones, that might have killed someone if left to fall by themselves) or ethanol. Obviously I think ethanol has very good uses other than for burning, like drinking.

BUT I find the Carbon Dioxide Scare along with Near Future Scarcity Scare mutually exclusive scares for Combustible Fossile Material. If they are about to run out soon, they are nowhere near ever getting our atmosphere to carbon dioxide levels like Venus atmosphere. And some global warming I think can be taken. Not making it occasions for draught is a matter for dams of sea water, strategically placed for making rains in challanged places.

Solar energy - No.

If there are legitimate uses of electricity that cannot be replaced by involving more people (such as military and medical uses, and internet), I think solar energy may be a good replacement for them.*

Does this, does what I want, amount to a "return to tribal life"?

No. Claude Allègre, of French Academy of Sciences uses that figure of speech with some success, because he is an Evolutionist. What goes on between men like Rahan and the Queen of Opar or Pal-Ul-Don and men like Darwin, Rockefeller, Henry Ford, Neil Armstrong, is just "history", and history, to a lot of science people and technocrats, as indeed to Henry Ford, "is bunk".

I do not agree history is bunk. If Claude Allègre had studied it, he would know that the men who built cathedrals, the men who invented polyphony and exact watches, the men who wrote Æneid and Beowulf or Summa Theologica or Pensées, the latter of whom invented also the Wheelbarrow, never had access to Uranium produced electricity, nor were they transported in cars driven by Otto Daimler's motor for combusting petrol:


Jonathan Swift
Never went up in a lift.
Nor did the author of Robinson Crusoe
Do so.**


Their work was no worse for that. Their civilisation might even have been superior.

Hans-Georg Lundahl
Médiathèque Musicale
Les Halles, Paris I
12/VIII/2010
St Claire of Assisi

*So, in a future with less electricity some uses of it would be illegitimate, which ones? The top on my list is electro-choc "therapy" in psychiatry and electronic amplifying and distorsion in music. Also internet might make radio and TV as less interactive and non-textual media superfluous. But using internet or other recordings - even CD's - to learn the tune of a song, seems to me a perfectly valid use. Even after closing down Nuclear plants and so on.

**I cannot remember if this clerihew is by Edmund Clerihew Bentley (inventor of genre) himself or by some Distributist admirer of his, like Gilbert Keith Chesterton or Hilaire Belloc.

mercredi 11 août 2010

Les français te prennent pour un "TdJ" si tu es créationniste, quoi?

Ce message fait partie de la série création vs évolutionnisme, clicquer ici pour voir les autres

J'ai de la sympathie pour les T.d.J., vu que ces gens s'exposent à d'ennuis pour faire ce qu'ils pensent être un bien.

Et parce qu'ils sont haïs ou exsécrés pour tous les mauvaises raisons: parce qu'ils sont créationnistes, quand c'est la vérité partagé plus ou moins par tous les chrétiens, parce qu'ils refusent les transfusions de sang, quand ça peut sauver de la SIDA, parce qu'ils trouvent le monde proche de sa fin, ce qu'est aussi une position cru par des tradi-cathos.

Mais les choses qui les rendraient populaires avec ceux qui se trompent, les choses qui les unissent au monde contemporain, sont méconnus.

En plus, Réveillez-vous! n'est pas juste de leur mauvaise théologie, qui nie la Trinité, qui nie la Divinité de Notre Seigneur Jésus-Christ, qui nie le recours à la Sainte Vierge et aux Saints, qui nie la survie de l'âme après la mort, tous ça ils préfèrent souvent mettre en Tour de Garde, tandis que Réveillez-vous! contient des articles qui sont bons, et quand j'en trouve un qui est mauavais, ça peut m'inspirer à écrire un article pour les contredire.

Mais pour ceux qui ne partagent pas leurs erreurs, c'est fâchant d'être mis dans le même panneau qu'eux, parce qu'on est créationniste et eux le sont aussi.

Saint François d'Assis et Sainte Claire d'Assis (dont c'est la mémoire aujourd'hui) étaient créationnistes, St Benoît et St Bruno aussi, Ste Brigitte et Ste Gertrude aussi, St Augustin l'était, car là où il dit qu'on peut prendre les six jours autrement qu dans le litéral, il ne dit pas qu'ils faudrait les prendre pour six époques de millions ou milliards d'année, il dit qu'ils n'étaient alors qu'un seul moment dans lequel Dieu créa tout, mais que les anges ont vu en six aspects successifs, juste pour clarifier. Ils l'étaint tous, sauf pour un détail: ils ne s'étaient pas confronté à Charles Darwin, ou à son livre trop célèbre, vu qu'il n'existait pas encore.

On n'est pas un saint, parce qu'on est créationniste. On n'est pas T. d. J. parce qu'on est créationniste.

Mais pour la saintété, ça pourrait aider d'être créationniste. On n'a pas encore des évolutionnistes Theilhardistes confirmés comme tels et canonisés du Vatican comme saints. Plût à Dieu que ça n'arrive pas! Car, autrement, on sème encore un doute - réellement connexe au Vatican, pas juste connecté à celui-ci par les médias - sur la validité de la papauté en question. On a par contre un tas des Saints qui sont créationnistes. Qui ont soutenu que Dieu a réellement créé le monde avec comme comble de la création visible Adam et Eve, qui vivaient, selon les généalogies de la Genèse et autres Bibliques, il y a pas si longtemps que ça.

Encore, Notre Seigneur Jésus-Christ, dans l'Évangile a soutenu l'exégèse litéral de mainte passage de la Genèse. Comme le Saint Évangéliste St Luc, dans la généalogie qu'il donne pour Lui. Car le mot "reputé" s'appliquait à la paternité de St Joseph, mais Notre Seigneur est né d'un Vierge.

Hans-Georg Lundahl
Mouffetard, Paris V
11/VIII/2010,
mémoire de Ste Claire.

dimanche 8 août 2010

Hem och skola ...

Tvinga föräldrar till bråkiga elever sitta med i skolan?

Men, vänta: normalt sedt är det föräldrar som skola bestämma öfver barns eventuella skolgång. Normalt sedt, d v s öfver seklerna af civiliserad mensklig tillvaro.

Huru vore det att gifva föräldrar ett alternativ: sitta med eller taga hem?

Hans-Georg Lundahl

FÖR ÖFRIGT ANSER JAG ATT SKOLPLIGTEN BÖR FÖRSTÖRAS.

mardi 3 août 2010

Livre non recommandé:

Je ne lirais pas ça (de Reich) - psychanalyse d'abord ne m'interesse pas et ensuite je refuse d'accorder que la religion ou le folklorique serait un diable - en quelle que soit l'acceptation de ce mot - juste parce que tel ou tel chercheur-mystagogue les a traité com tel.