samedi 30 octobre 2010

Katie, JTM 1 peu

Avec mes émotions, je pourrais me coller à toi, avec ma prudence, je me dis: on n'est pas encore mariés. On n'a pas encore le droit de se dépuceler.

Merci pour ce matin.

Tu veux quoi?

Avant de répondre, lis un peu. Si tu trouves quelque chose qui te dérange: alors tu me le dis ou tu me rejettes. Mes excuses pour te tutoyer, si ça te dérange. Mais JTM c'est tellement classique comme SMS.

Tu sais que c'est la paroisse St Nicolas du Chardonnet que je vais les dimanches?

Hans-Georg Lundahl

vendredi 29 octobre 2010

Comme si leurs prières étaient "fais que nous soyons de plus en plus le levain dans la pâte" ...

Pour St Louis en l'Isle.

D'abord pour parfaire mon volontariat d'écrire pour le bulletin paroissiale, ensuite pour clarifier pourquoi je suis ce dimanche venu à quitter la Messe et aller à St Nicolas du Chardonnet. Malgré le miracle eucharistique qui - s'il est génuine - me semble prouver la validité de la Messe Célébrée selon le rite de Paul VI.

Le nouvel offertoire est une prière de repas sabbatique. Pas un "simple repas", car le repas sabbatique est dans la prière là identique au Seder de Pesach. Ce sont les repas non-sabbatiques qui peut-être manquent prière, peut-être ont encore une fois la même mais moins obligatoirement, ou même une prière plus courte, j'en sais rien, je ne suis pas juif. Comme tel il fait de quelque façon double emploi avec le Pater Noster surtout avec "panem nostrum supersubstantialem da nobis hodie" mais pas exactement les autres prières (n'étais-ce un but de la réforme liturgique d'éliminer "ce que fait double emploi" avec qqc de plus important?)

[d'ailleurs la deuxième fois cette semaine que ce bloc-notes de yahoo se ferme quand je suis en train de le rédiger, la première était à la Marie du VII, ici c'est à Mouffetard, V - et non, il ne s'agit pas de mes action, car " bloc-notes impossibles à afficher" ne peut pas dépendre des miennes]

Le vieux offertoire par contre reprend jusqu'à dans la réponse du peuple quasi tout le Pater, y compris ce que ne relève nullement de la notion du repas: la gloire de Dieu (avant le "panem nostrum" et notre utilité "panem nostrum", mais aussi ce que vient après: pardon des péchés, délivrance des tentations trop grandes et du mal ou du malin). Quand même il était une nouveauté, il manque à la liturgie Dominicaine.

Il était une nouveauté tout court ou il remplaçait ou résumait quelque chose? Je pense qu'il résumait ou remplaçait déjà au début ce qu'il y a dans la liturgie orthodoxe, ce qu'aujourd'hui on réintroduit dans une forme plus libre dans le novus ordo: les prières, entre autres, pour les divers catégories et pour les divers besoins de tous.

Et LA j'ai trouvé ce dimanche une occasion de quitter la liturgie.

"Pour que nous vivions de plus en plus en communautés ouvertes aux autres" - "Seigneur, aie/prends pitié de nous"!

Le Kyrie eleïson, je reconnais, par exemple de la liturgie orthodoxe. Ce qui venait avant, non.

Ce n'est pas une prière recourante de l'Église que tous vivent en communautés, ni que tous soient ouverts aux autres. Et encore non plus que chaque communauté soit ouverte aux autres communautés, même celles dehors de l'Église.

Et il y a cette même tendance dans une autre église où je viens de visiter le Noveau Rite dit "ordinaire", Nanterre, la messe célébrée par le curé de la cathédrale. Là, les prières étaient plutôt acceptables, mais le Kyrie eleïson était remplacé par un autre refrain: "Seigneur donnez-nous ton Esprit, pour bâtir ton royaume". "Pour bâtir" ressemble plutôt à "pour que nous, avec son aide, bâtissions ton royaume" qu'à "pour qu'il bâtisse ton royaume (en nous)".

En plus, même si "bâtir l'Église" est un but de l'Eucharistie, en tant que Baptême et Réconciliations sont - oui pour ceux qui les reçoivent la condition de recevoir l'eucharistie, mais autrement, en global - le fruit de l'Eucharistie, alors, le fait de bâtir le royaume de Christ avec des nouvelles pierres vivantes (par le Baptême) ou des pierres vivantes réinsérées (par Pénitence), ne se fait pas à chaque Messe, et n'est pas non plus comparable à certaines requêtes, qui ressemblent plutôt à ce qu'on offre au bon Dieu un plan du bâtiment à construire, avec ce refrain! Comme le fameux "toujours vivre en des communautés ouvertes aux autres" de ce dimanche.

Cette prière là n'est pas exactement quelque chose dont toute l'Église serait d'accord.* Ni St Nicolas du Chardonnet, ni St Louis en l'Isle ne peuvent prétendre être toute l'Église. On ne peut pas prétendre que ce soit St Nicolas du Chardonnet qui invente une prière pour insulter les réticences anti-communautaires de St Louis en l'Isle. On doit conclure que cette prière forme en parti aussi un moyen de polémique contre les réticences communautaires de St Nicolas du Chardonnet. Et, quoique la polémique est licite, la prière de l'Église n'y est pas le bon endroit.

Comme d'ailleurs, la réponse aux préjugés anti-chrétiens quand à la personne du Messie et l'accomplissement de Jésus de Nazareth: le pire n'est peut être pas que la réponse de l'interlocuteur prévu était trop faible, mais que c'est dans l'église que Krygier ait prophéré ses mots objectivement blasphèmes. Quand les prières de chapelet non programmées, par l'intrusion des jeunes tradis mais rejointes par paroissiens de Notre Dame aussi, auront porté fruit dans des conversions, on pourra peut-être rétrospectivement dire que l'Évêque Mgr. Vingt-Trois aura été bien inspiré. Vu que c'est son vingt-troisième année d'épiscopat ou de sacerdoce - je ne me souviens plus duquel - espérons que cette année qui correspond à son nom lui apporte un peu plus de clarté quand à l'intégrité de sa foi catholique.

Mais il y a encore dans ces prières réintroduites à côté de l'offertoire: je n'ai pas entendu, ou si j'ai entendu j'ai oublié l'occasion, mais il m'est surgi en âme une fantaisie sur cette prière, comme si on avait dit "faites que nous soyons de plus en plus le fermant qui lève toute la pâte" - "Kyrie eleïson".

Un Pentécôtiste pourrait bien prier "faites que nous soyons de plus en plus le ferment qui lève toute la pâte, jusqu'à ce qu'elle soit levée". Déjà, ça serait un détournement hétérodoxe du texte, si c'était une prière par une église apostolique (pour eux ça pourrait être interpreté par Dieu comme une demande de rejoindre l'église catholique ou l'église orthodoxe), car les baptisés et une Église de baptisés ayant une vrai succession apostolique sont déjà, par ce fait même, le levain qui lève toute la pâte jusqu'à ce qu'elle soit levée. On ne demande pas de devenir ce qu'on se sait déjà être. Le faire donne l'impression de se vouloir convaincre par méthode Coué, ce qu'est ridicule. Les prières comme celle du dimanche me paraissent en esprit aussi un peu comme si on avait oublié la dernière phrase. Si les prêtres font de l'hypnose ericksonnienne, ça pourrait être une suggestion post-hypnotique de l'oublie. Je recommande donc qu'ils arrêtent ça, si j'ai bien deviné. Plus sérieusement, ça pourrait aussi être un souci d'être "plus sobre" et "moins bibliciste" qu'un Pentécôtiste éventuel qui prierait ça. Souci pas faux, mais alors aller jusqu'au bout, ne pas imiter leur mode de prière.

De toute façon, je recommande qu'ils n'oublient pas que le texte sur le levain comporte une limite: "jusqu'à ce que toute la pâte soit levée". Une prière comportant des mots comme "de plus en plus" ne devait pas se référer à une quelconque condition ou tendance terrestre, car pour les choses terrestres, chaque condition, chaque tendance a bel et bien une limite au delà duquel il ne convient plus de continuer le progrès. Une pâte levée n'a pas besoin d'être encore davantage et davantage levée, mais d'être mis dans le four: où elle se lève encore, mais pas indéfinement, elle se raidit pour devenir du pain.

Un homme marié dans un couple ouvert aux enfants n'a normalement pas besoin d'être absorbé dans une communauté focolari pour être encore davantage vivant dans une communauté, et une communauté ouvert aux enfants, aux pauvres, aux laïcs, n'a pas besoin de s'ouvrir aussi aux juifs, aux musulmans, aux protestants, aux franc-maçons de rite écossais, aux athées y compris le Grand-Orient, à Georges Fennech et sa Miviludes. Et l'ouverture aux sodomites doit être là même que toujours: soit vivre seul, soit prendre une femme (pour les hommes), soit rester sans les Sacrements.

Ce que me laisse - par voie d'association - un soupçon un peu amère quand à l'origine d'une prière comme "de plus en plus vivre en des communautés ouvertes aux autres": une secte est selon les définitions des trucs comme Miviludes une communauté fermée vis-à-vis l'extérieur. Une prière comme ça pourrait être la réponse à une demande discrète d'un sympatiseur de la maçonnerie, qui voudrait ainsi forcer les fidèles a subir dans leur liturgie une forme de méthode Coué de devenir autre chose que des fidèles, autre chose que des gens qui peuvent à occasion être intolérants et à d'autres renfermés vis-à-vis d'autres confessions.

Il y a eu aussi une chose comme ça dans une de mes paroisses orthodoxes, la dernière avant mon retour au catholicisme traditionnel: entre la prière, toute traditionnelle, pour les malades, et celle, toute aussi traditionnelle, pour les pécheurs, on avait introduit une prière pour les "alcooliques et toxicomanes" - comme si c'était une cathégorie distincte à la fois des malaeds et des pécheurs! Quelqu'un avait cru que je me trouvais là? Alors, la prière de l'église a été minipulé "pour moi" - ou "pour mon bien" (supposé) mais contre ma réputation. Je n'aime effectivement pas être tamponné comme alcoolique ou toxicomane.

Ce n'était pas juste mon honneur qui était blessée, mais la vérité. Dans un alcoolique, dans ses consommations d'alcool et ses réactions, il y a ce que relève du péché uniquement, comme la décision une soir de boire jusqu'ivresse, ou, quoique moins, la décision à telle heure de continuer de boire tout en risquant l'ivresse. Il y a aussi ce que relève de maladie - les ivresses mêmes et les "lendemains" sont des brèves maladies, l'alcoolisme comme maladie chronique est là des qu'une verre suffit pour induire l'ivresse - notons, l'ivresse, pas quelque autre symptome d'avoir bu, comme le rouge qui me peuvent monter aux joues même après une verre de rouge ou encore du chocolat ou du fromage bleu - elle se prépare avec les tolérances augmentés. Par contre, ce qui n'est ni maladie, ni péché, n'est pas une troisième catégorie entre "malades" et "pécheurs", c'est ce qui relève du normale. Certains hommes (mormons, musulmans et autres) ne supportent pas de voir un sdf boire une verre avec le repas ou de le voir prendre un verre de trop ou de le voir apprécier la bière offerte plutôt que le coca: ces hommes là seraient prèts à introduir une troisième catégorie entre pécheurs et malades pour eux. L'Église n'est pas là pour suivre leur mauvaise inspiration. Ni pécheur, ni malade revient à normale.

Il y a des gens tellement fourbes que les prières traditionnelles pourraient les blesser. Prier pour ceux qui voyagent peut être un insulte à un seigneur féodal qui abuse son territoire pour faire de la piraterie - comme les "Hunde von Kuenring" faisaient sur la Danube, jusqu'à ce que le Duc d'Autriche, avertis par un prisonnier échappé par miracle, faisait la siège à leur château.** Prier pour les prisonniers peut être apperçu comme un insulte par des militaires qui font des choses comme à Dachau ou Abu Ghraib. Le vieux offertoire peut être le fruit d'un compromis: d'une côté l'église fait une prière complète comme ça aussi, de l'autre les "moins de détailles" permettent aux malfaiteurs de ne pas se voir ciblés par les prières traditionnelles.

Aujourd'hui la tentation de politiciens serait plutôt que de supprimer les prières d'en introduir des nouvelles, comme la prière pour alcooliques et toxicomanes, ou comme la prière pour "vivre de plus en plus dans des communautés ouvertes aux autres".

Et sinon - si les prières comme ça ne se font pas sur quelque pression politique même discrète ou indirecte - c'est de toute manière une façon d'introduire son idéologie à soi dans la prière à Dieu. Dans la prière collective des fidèles. Peut-être quelque prêtre a-t-il dit "la paroisse le demande" parce que telle commission - regardez bien alors les proportions numérales entre la commission et les paroissiens, souvenez-vous alors que chaque membre du commission parle davantage aux autres membres sur les sujets en question qu'aux paroissiens en dehors de la commission, souvenez-vous alors que les paroissiens en dehors de la commission sont consultés en fonction de leur bien-être avec les membres de la commission! Le bon M. l'abbé Houghton a dédié un chapître de son livre à ce qu'il appelle "l'église du bavardage". Dans ce chapître, peut-être fait-il tort à Jean-Jacques, mais il a vu les commissions, il a vu souffrir les paroissiens humbles et pas trop commissionnaires après le réforme liturgique. Avec une prière comme ça, il y en a des paroissiens qui s'en foutent des détailles, il s'agit de toute façon de l'eucharistie, il y en a qui sont blessés en secret, et il y en a qui - comme je fis moi-même dimanche passé - se vont à St Nicolas du Chardonnet. Pour moi c'était un retour après une excursion très brève. J'ai beau avoir trouvé la conviction que le novus ordo s'est effectivement célébré validement à Buenos Aires, n'empêche pas, je ne sais pas si une messe même valide où je risque des prières comme ça soit une messe que je devrais fréquenter. Plutôt St Nicolas alors!

Hans-Georg Lundahl
Complété Vendredi
29/X/2010 à Beaubourg

*Certaines réflections me reviennent du bon livre de CSL: Letters to Malcolm, chiefly on prayer. Peut-être Michael Davis l'a-t-il lu aussi?

**Pour les lecteurs de l'allemand, je recommande "Die Hunde von Kuenring" et "Das Rosengaertlein" dans la collection "Sagen auss Oesterreich", la partie "Niederoesterreich". À cette époque les Ducs d'Autriche n'étaient pas encore les Habsbourgs, mais les Babenberg.

mardi 26 octobre 2010

full url : version / présentation : pleins urls

deretour

http://hglundahlsblog.blogspot.com/2008/03/de-retour.html


and other blogs:


Labels - libellés - étiquetter

http://lundahlhans.blogspot.com/2009/04/oui-oui-non-non.html


impressa in octavo - if you want to print and distribute my articles (not those I just link too):

http://recipesfromhomeandabroad.blogspot.com/2008/11/impressa-in-sedecimo.html


musicalia:
http://hglundahlsmusik.blogspot.com/



Läs i min gästbok - View my guestbook (regarder mon Livre d'Or - mein Gastbuch lesen) http://www.gbook.se/?1304 · Skriv en rad i gästboken - Write in my guestbook (s'inscrire à mon Livre d'Or - in mein Gastbuch schreiben) http://www.gbook.se/skrivbok.aspx?nr=1304

Interested in my other blogs? Scroll down, past "Interests", "favourite books", et c OR GO TO THIS PAGE:

http://hglundahlsblog.blogspot.com/p/blogsbloggarbloggi.html

presentation personal in blogposts (en billets)


http://hglundahlsblog.blogspot.com/search/label/Me?max-results=20

vendredi 22 octobre 2010

Idées reçues d'inspiration malthusienne



Endroit
où vue
Citation Réponse
Emmaüs
Agora
BD en photo
"si je me protège, je la protège aussi" De quoi? D'une parentalité "non souhaitée", certes. Est-ce vous ou l'asso ou Sarko qui n'aime pas que vous deveniez parents?

De SIDA?

Pas vraiment avec les capotes avec elle. Avec la fidélité, si.

Car, oui, être infidèle (sans capote) est risquer sa santé et celle de sa femme, mais, si tu a la capote avec ta femme, tu te protège contre elle, alors c'est trop tard pour la protéger, tu la protège contre toi, alors c'est trop tard pour te protéger.
Phosphore
Novembre 2010
p. 58
"Mais à 16 ans, même à 18 ou à 20 ans, beaucoup des choses sont encore en pleine transformation dans votre propre vie, et il est nécessaire de ne pas contrarier ces changements. Votre personnalité évolue, celle de l'autre aussi. LA bonne personne est celle qui ne vous empêche pas de changer." Ah bon?

Dans les siècles du passé, pas juste le XIX et le XX débutant, mais jusqu'en arrière vers les Romains et - peut-être aussi - "nos ancêtres les gaulois", l'age adolescente a été apperçu comme un age idéal pour se marier.

En Polonais, "le marié" se dit toujours "mlody kawaler" - "jeune célibataire" - et "la mariée" se dit "mloda panna" - "jeune demoiselle". Si on remplace les mots mlody/mloda avec "stary/stara", on a une expression qui signifie plutôt "trop tard pour se marier". Surtout pour la femme.

Mais cette splendide période de changement personnelle? Eh bien, c'était le changement entre jeunesse en recherche de mariage à jeunes mariés et - parents. Plus tard c'est plus difficile de changer, donc plus dur de devenir un bon parent.

Comme prof, j'ai vu un couple agés de 15 se former quand j'étais là, les deux étaient parmi les meilleurs personnes de la classe, et quelques mois plus tard, j'apprend qu'ils ont décidé de se quitter par manque de compatibilité. Biensûr qu'ils manquent de compatibilité s'ils sont tous les deux égoistes - ce que n'étais pas le cas - ou s'ils sont tous les deux poussés à une décision égoiste, ce qu'était à mon humble avis plutôt le cas.
Ceci n'est pas une idée reçue malthusienne:
PRÉSENT
Mercredi
le 21 oct 2010
et ce lien.
Résumé: Les évêques polonais viennent de condamner la fécondation in vitro comme "petite-sœur de l'eugénisme" puisque pour chaque embryon emplanté, plusieurs sont tués - il s'agit des personnes humaines! - ou congélés.

"Les évêques proposent de remplacer la FIV par des programmes de lutte contre la stérilité ou par l'adoption d'enfants."
Bien, le meilleur programme qu'il y a contre la stérilité est de ne pas attendre jusqu'à trente ou quarante avant d'avoir enfants.

Les mères de 16, 18 ou 20 aurant très rarement eu à lutter pour avoir leurs enfants, au moins contre la stérilité.

Contre la société moderne? Pour garder leurs enfants une fois eus? Contre propos d'avortement ou propos de laisser leurs enfants pour adoption? C'est une autre question.
Amicalement, sérieusement

Hans-Georg Lundahl
22/X/2010, Ste Élodie
Bibl. G. Pompidou, Beaubourg

mercredi 20 octobre 2010

John Sanidopoulos is often good, but again dishonest, out of loyalty to neohimerite "orthodox"

Here is link to post.

Its condemnation of abortion is good and recognised as such by both Catholics and Orthodox. But since quoting Church Fathers he is also condemning Contraception, though Catholics and Paleohimerites, but not Neohimerites recognise that.

I added three comments, of which he did not approve the second, the one most condemning of neohimerite "orthodoxy".

I quoted from post, from St Augustine quote:

that they procure poison to produce infertility, and when this is of no avail, they find one means or another to destroy the unborn and flush it from the mother's womb.


I noted: that "poison to procure infertility" corresponds to contraceptive pill, just as much as "one means or another to ... flush it from the mother's womb" corresponds to abortion pills or other means of abortion.

I noted furthermore, that if he was a neohimerite, he needed to tell his bishop that, I as a Papist knew it already from Pius XI (Casti Connubii) and from Paul VI (Dignitatis Humanae), as well as paleo-himerites already were told so by that bishop of Shanghai and San Francisco and by Fr Seraphim Rose.

This was left out. The quote from Saint John Chrysostom confirmed it, and therefore I added a comment that he DID approve:

St John the Gold Mouth: "Why do you sow where the field is eager to destroy the fruit? Where there are medicines of sterility?"

Contraception pills are precisely "medicines of sterility". Thank you again.


Which proves he had already seen and disapproved the other comment.

HGL

This means I am very suspicious of intent when two persons of Greek Orthodox Church - one probably excommunicate, since communist and atheist - greeted me this last week. Also of that OCF thing I received like an invitation in this guestbook spam from Chisinau:

https://www.ocf.net/members/Annual-credit-report-identity/default.aspx

Ort/Place: Meniappeaby, Cotonou
Datum: 2010-10-14 07:25:03
Kommentar:


As could be seen from RIPE nr, the spammer was not in Cotonou but in Chisinau.

Deux jours, une même asso

19 oct 2010

Un homme (cheveux gris) m'offre avec gentillesse et politesse et empressement de sortir pour un couscous et un vin avec lui. Il s'appelle Ali. D'abord il prétend que sa religion ne lui fait rien, ensuite il admet être musulman.

Je lui explique: leur prophète les a recommendé de ne pas faire d'amis parmi nous, en mon cas il devrait l'écouter là-dessus. Parce que je n'aime pas les musulmans, ni les vieux hommes tellement que je veule en avoir plus parmi mes amis. Je trouve les deux cathégories très proches du Barbier Bavard/Barbier Loquace dans Mille et Une Nuits. (Lien vers ce récit sur un site anglophone, j'avais pas trouvé en français: http://o-x.fr/n307) Quand il part, il se trouve qu'il est peintre.

20 oct 2010

Je m'assois devant l'ordinateur. Vient un jeune beur.

Il me demande de laisser l'ordi pendant juste deux minutes.

Je n'aime pas son attitude. Il insiste et commence à m'insulter quand je refuse. Il menace de me tirer ma barbe. Je lui dit "je ne suis pas ton chien" - une phrase que m'avait appris un autre beur, à Nîmes, dans un accueil de jour, janvier ou février 2009, après que je lui avait demandé de ne pas tousser sur moi mais se tenir la main devant la bouche. Si les beurs eux-même utilisent cette phrase juste pour ne pas se laisser dominer, pourquoi ne le fairais-je pas autant?

Il prétend que je squatte l'ordi - ce que pourrait être ma réputation en certains quartiers, mais certainement pas son observation directe ni ne l'avais-je vu si souvent qu'il aurait pu se faire une idée avec ses seuls propres observations.

Le personnel s'y mêle. Le jeune beur continue de m'insulter. Il m'appelle aussi "bouc" dans sa conversation avec le personnel. Trois personnes sont réellement temoins. Quand il part et quand j'ai fini ce que je voulais faire, je demande si on veut témoigner devant la police. La dame à l'accueil dit non, et le responsable pour les ordinateurs refuse avec la motivation que moi j'aurais pu dire quelque chose de mauvais au jeune beur qu'il n'avait pas entendu, alors il refusait de témoigner sur ce qu'il avait entendu de part du beur aussi.

Ah, il voulait pas être témoin devant la police sans être d'abord juge, et puisuq'il se reconnaissait incapable de faire le juge, il voulait pas m'aider à trouver justice? C'est aussi une attitude. Surtout qu'il se prenait des minutes pour parler avec le beur (un ou deux, il me semblait) mais quand l'insulté - moi - voulais parler de l'occurrence, sa conférence se trouve trop important pour entendre le victime d'une aggression verbale.

Là, j'ai marre. Avant de partir totalement je me retourne encore une fois envers cet homme, je crache sur le sol.

Entre ces temps, ailleurs?

Hier soir, j'avais du voir un autre beur encore cracher 2 mètres avant moi et quand il m'avait passé aussi.

Là, et avec le jeune ce matin, je me demande si c'était parce que j'avais refusé l'amitié d'Ali. Je ne peux pas savoir, mais c'est déjà mal que je me doive demander une chose comme ça.

Qu'on comprenne que j'avais un peu marre d'être insulté par des Musulmans, sans trouver justice?

Ailleurs, c'est aussi l'internet.
Quand on fait de la polémique, on risque d'irriter les gens.

Surtout quand ils ne peuvent pas légalement se plaindre.


le blog deretour:
19 oct. 2010 14:00 - 20 oct. 2010 13:00


Réponses à "aimerjesus" http://hglundahlsblog.blogspot.com/p/reponses-aimerjesus.html
19 juin 2010
1 Page vue
Irrite quelques musulmans?


Ordo Missae of Paul VI per se valid, probably http://hglundahlsblog.blogspot.com/p/ordo-missae-of-paul-vi-per-se-valid.html
9 oct. 2010
1 Page vue
Irrite tradis ou au contraire ceux qui vuelent garder la communion en main?
De toute façon ceux qui ne croient pas l'eucharistie et la présence réelle.


Sir George Darwin corrected Galileo Galilei on tides http://hglundahlsblog.blogspot.com/p/sir-george-darwin-corrected-galileo.html
29 avr. 2010
1 Page vue
Irrite quelques maçons, qui aiment Galilée précisement à cause de sa rôle dans le procès et l'héliocentrisme?


Terre et Soleil - laquelle est stabile? http://hglundahlsblog.blogspot.com/p/terre-et-soleil-laquelle-est-stabile.html
22 mars 2010
1 Page vue

Irrite quelques héliocentriques?


De retour + conditions d'utilisations ultérieures ... http://hglundahlsblog.blogspot.com/2008/03/de-retour.html
27 mars 2008, 1 commentaire
3 Pages vues
Irritent quelques-uns qui voudraient que mes affaires soient négligées par ma faute?


Nativitas Beatæ Mariæ Virginis - Bonum Festum lect... http://hglundahlsblog.blogspot.com/2010/09/nativitas-beat-mari-virginis-bonum.html
8 sept. 2010, 7 commentaires
3 Pages vues
Irrite quelques-uns qui ne respectent pas la Sainte Vierge?


Yesterday I missed a close on martyr's day (no, no... http://hglundahlsblog.blogspot.com/2010/10/yesterday-i-missed-close-on-martyrs-day.html
17 oct. 2010
1 Page vue
Irrite quelques-uns qui n'aiment pas la critique de la Révolution?


Ste Brigitte de Vadstena - gratulerar på namnsdage... http://hglundahlsblog.blogspot.com/2010/10/ste-brigitte-de-vadstena-gratulerar-pa.html
8 oct. 2010
Irrite personne, on espère?


Il y a un anniversaire que j'aurais voulu célébrer... http://hglundahlsblog.blogspot.com/2010/10/il-y-un-anniversaire-que-jaurais-voulu.html
7 oct. 2010
1 Page vue
Irrite personne, ou alors la concernée, mais dans ce cas elle me néglige pas comme elle le prétend.


Par gratitude envers quelqu'un de très hospitable ... http://hglundahlsblog.blogspot.com/2010/10/par-gratitude-envers-quelquun-de-tres.html
11 oct. 2010, 3 commentaires
1 Page vue
Irrite personne, on espère? Qui serait irrité par gratitude?
Ou ça irriterait peut-être quelques fanatiques de l'évolutionnisme?


"Un chapelet de nucléotides" http://hglundahlsblog.blogspot.com/2010/04/un-chapelet-de-nucleotides.html
16 avr. 2010
1 Page vue
Encore, irrite personne, on espère? Ou des gens qui ne respectent pas la Sainte Vierge?


Ou se trouvent encore ces lecteurs:
19 oct. 2010 15:00 – 20 oct. 2010 14:00
(notez une heure de décalage entre les statistiques)
Pays-Bas - 28

France - 4

États-Unis - 2

Canada - 1

Inde - 1 !

Russie - 1 !







le blog creation vs evolution:
France - 1

Pays-Bas - 1

19 oct. 2010 15:00 – 20 oct. 2010 14:00
Pas de statistique pour les messages concernés. !


le blog HGL's FB Writings:
St Luke concludes five more days of debate with sa... http://hglsfbwritings.blogspot.com/p/st-luke-concludes-fiver-more-days-of.html
18 oct. 2010
5 Pages vues
Irrite biensûr les héliocentriques.


Situation of Yaqui children recently deteriorated http://hglsfbwritings.blogspot.com/p/situation-of-yaqui-children-recently.html
4 mai 2010
1 Page vue
Irrite les tenants de l'école obligatoire laïque ou l'école obligatoire anglo-saxonne plus laïque que pour les traditions des Yaquis?


Blogs/bloggar/bloggi ... http://hglsfbwritings.blogspot.com/p/blogsbloggarbloggi.html
19 mai 2010
1 Page vue
Irrite personne, j'espère?


Our Lady of the Rosary to today, debate between a ... http://hglsfbwritings.blogspot.com/p/our-lady-of-rosary-to-today-debate.html
12 oct. 2010
1 Page vue
Pourrait aussi irriter des héliocentriques.


Was John Wesley charitable to Catholics? http://hglsfbwritings.blogspot.com/p/was-john-wesley-charitable-to-catholics.html
30 avr. 2010
1 Page vue
Pourrait irriter protestants et anglophiles. Et biensûr cathophobes.


D'où "lou / la scoumouno"? De FSSPX, de ma paroiss... http://hglsfbwritings.blogspot.com/2010/10/dou-lou-la-scoumouno-de-fsspx-de-ma.html
6 oct. 2010
1 Page vue
Devrait irriter personne. Je suis dans une autre paroisse maintenant.


From Journalistic ethics of James O'Keefe to Psych... http://hglsfbwritings.blogspot.com/2010/10/from-journalistic-ethics-of-james.html
6 oct. 2010
1 Page vue
Pourrait irriter les amis de la psychiatrie.


Someone posted a link to Fr. Corapi today http://hglsfbwritings.blogspot.com/2010/05/someone-posted-link-to-fr-corapi-today.html
6 mai 2010, 2 commentaires
1 Page vue
Pourrait irriter les capitalistes.


Debate on communism (posted on day before and day ... http://hglsfbwritings.blogspot.com/2010/06/debate-on-communism-posted-on-day.html
2 juin 2010
1 Page vue
Pourrait irriter les communistes. Et les radins.


Dante's De Monarchia is wrong http://hglsfbwritings.blogspot.com/2010/05/dantes-de-monarchia-is-wrong.html
26 mai 2010, 3 commentaires
1 Page vue
Irrite laïcistes et d'autres gens totalitaires?


I have posted quotes on FB (sometimes with comment... http://hglsfbwritings.blogspot.com/2010/05/i-have-posted-quotes-on-fb.html
3 mai 2010
1 Page vue
Irritant pour les amis du malthusianisme?


svar om religionsfrihet, friskolor, tvångsomhänder... (c'est du suédois, ça!)

http://hglsfbwritings.blogspot.com/2010/05/svar-om-religionsfrihet-friskolor.html
3 mai 2010
1 Page vue
Irrite l'élite actuelle de la Suède.


Freedom of Education (three FB groups) http://hglsfbwritings.blogspot.com/2010/05/freedom-of-education-three-fb-groups.html
3 mai 2010
1 Page vue
Devrait irriter les amis de l'école obligatoire, laïque, darwiniste et héliocentrique.
Et, autant, rejouir les amis de scolarisation à maison.


More quotes from FB notes http://hglsfbwritings.blogspot.com/2010/05/more-quotes-from-fb-notes.html
4 mai 2010, 1 commentaire
1 Page vue

Verse drama today (quotes from debate) http://hglsfbwritings.blogspot.com/2010/05/verse-drama-today-quotes-from-debate.html
3 mai 2010
1 Page vue


horaires: 19 oct. 2010 15:00 – 20 oct. 2010 14:00
Participants, même horaire:


Pays-Bas - 31

États-Unis - 2

Espagne - 1

France - 1

Suède - 1

lundi 18 octobre 2010

My Reason for Being: Luddite, Reactionary, Distributist - As Seen and Said by Someone Else

Free Cars for the Poor?
from blog The Distributist Review, by Donald P. Goodman III

Quoting:

many of the poor lack cars for another, and much simpler, reason: they just can’t pay for one without a job, but they can’t hold down a job without a reliable car.
But the problem is not that they don’t have cars; it’s that they need cars.

...

How about this: how about we try to set up our society so that we don’t end up requiring every citizen to purchase a monstrously expensive piece of equipment to perform the normal functions of civic life?

At this point the familiar objection floats in: but our society didn’t set itself up this way on purpose; it was just the free choices of individuals. People wanted to live in suburbs, and they needed cars to do that. So everything got spread out. So now everybody needs a car, because everything’s spread out. Surely you’re not advocating limiting the free choices of individuals?

The most obvious reply to this objection is that it itself limits the free choice of individuals.

dimanche 17 octobre 2010

Yesterday I missed a close on martyr's day (no, not yet canonised)

Guillotining of Marie Antoinette.

Thank you, Elena Maria Vidal, I am linking to your blog, since you wrote about her.

lundi 11 octobre 2010

Par gratitude envers quelqu'un de très hospitable cette matinée...

Ce message fait partie de la série création vs évolutionnisme, clicquer ici pour voir les autres

... j'ai demandé sur quel sujet j'écrirais sur mes blogs.

D'abord il n'a pas voulu préciser, ensuite on est allés ensemble regarder une page: celle-ci.

Puisqu'il s'est présenté comme orienté vers les sciences exactes, je n'ai pas été étonné, ni de voir son interêt pour le sujet, ni de le voir se hâter de repondre - quasiment "corriger" mes "erreurs" - avant d'avoir tout lu.

Quand même il a fait un plaidoyer pour le 14C confirmé dans l'âge très vieux de la terre (ce que se présuppose dans les "mésures" faites par le 14C) par la techthonique. Les plateaux continentales auraient pris de temps pour former la Himalaya. Alors la terre serait suffisemment vieux pour qu'on sache que les déficits du 14C relèvent uniquement de half-life et non d'un taux original moins élévé.

J'ai repondu que Dieu a bel et bien pu former la Himalya très vite pour que les eaux s'en aillent en bas des océans après le déluge. Après vient une conversation ou il m'a permi de prendre des notes. Partie il a faut comme monologue, je donne mes réponses ici, partie j'ai répondu illico (expression latine abrégée de "IN lo-COD" - oui, les premiers ablatifs singuliers des déclinaisons I et II avaient un D après la voyelle, oui, n+l=ll, oui, o posttonique suivi d'une consonne et non plus avant la prochaine voyelle donne i, oui, "in loco" veut dire en le lieu et correspond donc parfaitement à l'expression française "sur le champ"). J'abrège illico comme (ill.) dans le suivant.

Le déluge est sorti de l'imagination humaine. C'est normale ailleurs.


Que l'imagination humaine soit capable d'imaginer telle chose est en effet normale. Item pour Waterloo. Ce que n'est pas normale est que:
  • a) une comptine soit prise hier encore pour comptine et sera prise demain pour l'histoire d'avant-hier;
  • b) que ça se passe en civilisation après civilisation. Car le déluge n'est pas que l'apanage de la tradition hébreue, ni uniquement de celle de Babylone ou de Grèce, il est en effet plus facile d'énumérer les civilisations connues qui ne croient pas au déluge: Égypte et Chine où les déluges fluviales ont tellement pris l'attention que la mémoire du déluge universel s'y soit noyée.


Je conclue donc que le déluge est une vraie mémoire de toute l'humainté actuelle.

Arguant encore contre la jeunesse de la terre, il dit:


Les Indiens ont été séparés des autres hommes il y a dix milles ans.


ill: Sûr que c'était dix milles?

Il l'était. Et moi qui croyait que les évolutionnistes comptaient la population humaine des Amériques sur il y a VINGT milles ans! Ça ne m'empêche en rien de la compter comme ayant eu lieu après le déluge. Les datations avec lesquelles on est arrivé à vingt milles ans - ou selon mon interlocuteur dix milles ans - sont faites par le 14C et tombent sous les même soupçons d'erreur que les autres datations préhistoriques. Quand à l'arrivée des hommes aux Amériques, je suis parfaitement d'accord avec Thor Heyerdahl - il était agnostique payen, lui, il perdit sa religion luthérienne à bas âge - que la technique pour y arriver n'était pas innaccessible aux gens d'avant Colombe ou Eric le Rouge.


Vous avez votre blog.


Oui.


Vous essayez de convaincre les gens.


C'est une fonction assez normale de l'écriture, y compris de l'écriture en blog.


Vous faites partie d'une église?


ill: Je suis catholique.

Il s'assure d'avoir bien compris. Catholique tout simplement.

Peut être sa mémoire était un peu courte, vu qu'il a posé cette question, j'avais déjà décrit mon parcours religieux: chrétien aconfessionnel depuis Vienne, retourné en Suède chrétien aconfessionnel non praticant, décidé de pratiquer je devins brèvement luthérien (c'est patriotique) puis, après avoir connu l'histoire sanglante de la Réforme - en Suède, au Danemark, en Angleterre et en Écosse, dans les Néerlandes sauf Belgique avec la guerre de 80 ans pour se libérer du roi d'Espagne dont le seul défaut était d'être resté catholique ("den Konink van Hispanië heb ik altijd gëeerd") quand le Wilhelmus van Oranje trouvait ça vieu jeu, de Genève avec la repression culturelle, d'ailleurs en Écosse aussi - je me suis converti au catholicisme.

J'ajoute: et je n'ai jamais regretté d'avoir quitté la secte luthérienne, où maintenant on a des femmes "prêtres" et des "prêtres" et "évêques" praticant ouvertement la vie en couples sodomites et lesbiens. Où déjà il y a deux cents ans on avait une "ouverture d'esprit" envers les sidites "lumières". Où avant ça on avait la guerre et la despoliation et les massacres envers les catholiques pour changer la religion populaire de mon pauvre pays et pour défendre les despoliateurs et voleurs d'églises en Allemagne, pendant la Guerre de Trente Ans. Si j'avais attendu j'aurais planifié de le faire avec d'autres luthériens dissatisfait avec la réforme. L'histoire d'un prêtre récemment converti et reçu dans l'église à St Nicolas du Chardonnet, lui aussi a été empêché d'agir vite par l'évêque de Stockholm, m'a rassuré, j'ai bien fait finalement de ne pas attendre une occasion comme ça.

Revenons à notre conversation, sa dernière bribe:


Le livre, même l'évangile, n'est pas un livre d'histoire. Je me considère comme catholique, peut être je suis un mauvais catholique, mais c'est comme ça que je crois.


ill: St Pie X aurait quelque chose à dire là-dessus.

J'ajoute: il y a les deux syllabus. Celui de Bx Pie IX et celui de St Pie X. Dans l'édition Colunga-Dorado de la Vulgate, les décisions de la commission biblique de St Pie X et celle de Pie XII sont cités. J'ajoute: les événements de l'évangile sont tellement bien connus du début par l'église, qu'il ne vaut pas la peine de les taxer comme ahistoriques. Même sans la commission biblique de St Pie X, même sans l'autorité papale, je ne saurait pas en douter. Un monde où Jésus n'a pas vécu ou vécu mais pas fait des miracles ni soit résuscité des morts selon les écritures le IIIe jour, pour moi ça relève du steampunk - comme les histoires où Dracula épouse la Queen Victoria.

La conversation prit vite sa fin. Bon, les notes que j'ai pris depuis la conversation sont un peu divagantes dans la thématique, mais on y voit quand même un filet rouge. J'espère avoir donné autant de clarté à propos de ma religion catholique avec ces réponses.

Hans-Georg Lundahl
Boulogne-Billancourt
11/X/2010

vendredi 8 octobre 2010

Ste Brigitte de Vadstena - gratulerar på namnsdagen, mor!

Nu är det så att i förra gratulationen - Charlènes födelsedag på Vår Fru af Rosenkransen i går - klagade jag på vakter och då får jag väl tacka idag för att en var hygglig.

Quand on dit le mal, convient de dire le bien aussi.

Ce matin un gardien des Halles voulait me faire bouger après que l'employé de la boutique m'avait laissé rester. J'insistais, puisque je resolvait un sudoku, de dire d'abord ça, puis l'ignorer. Il commençait à taper les doigts, ce que je prenait comme une insulte à mon degré d'attention, mais c'était l'employé qu'il interpellait, ayant vérifié que celui-ci m'avait autorisé de rester, puisque la boutique n'ouvre qu'à dix heures, il me laissa la paix pour resoudre le sudoku.

Sedan har jag läst litet granna i Josephus' Antiquitates Judæorum.

Flave Josèphe est très correcte à propos de généalogies entre Adam et Noé: il s'accorde avec la LXX et avec l'évangile de St Luc. Dans ce sens là il confirme le christianisme contre le texte Massoretique.

jeudi 7 octobre 2010

Il y a un anniversaire que j'aurais voulu célébrer aujourd'hui

Mais la concernée n'a pa voulu me parler.

Est-ce possible qu'elle préfère l'autre? Ou est-ce que je me trouve tellement calomnié devant elle, par ses cercles à elle ou par ses proches ou par ses préjugés, qu'elle se sent obligée de ne pas me préférer?

Si mon fatigue aujourd'hui a donné quelqu'un l'impression que je sois par exemple bourré ou que je souffre d'insomnie, qu'elle sache que cette nuit j'ai été viré trois fois par des gardiens dont le premier me disait qu'il ne pouvait pas me laisser dormir quelques heures, le deuxième d'aller là où l'état payait pour moi (illusion : ce n'était pas ouvert) et le troisième me menaçait avec un appel au maître des chiens.

Une nuit typique? Non.
Typique pour une occasion possible pour parler et pour me comprendre avec une fille? Oui.

Charlène: désolé de ne pas avoir écrit ceci l'année passée, mais:
sois heureuse d'être née un jour de
Notre Dame du Rosaire, de Notre Dame de Lepante. Joyeux Anniversaire.

Hans-Georg Lundahl

lundi 4 octobre 2010

Franco mit fin aux bizutages à l'académie militaire ...

... et la persécution des prêtres et de moniales fut aussi un grand bizutage auquel il mit fin.

A-t-il été fidèle à cet idéal? Ses successeurs, l'ont-ils été?

Discutez, j'ai suffisemment de lecteurs pour vous poser une question.

dimanche 3 octobre 2010

Génétique, tyrannie, école ... (et un peu sur HP)

Dans un très mauvais moment le "por Gracias de Dios Caudillo de España" se décida de fournir des ressources de récherche pour qu'on trouve le génôme du révolutionnaire.

Serai-ce une erreur? Serait-ce une calomnie? Je ne sais pas, je l'ai trouvé sur wikipédia, l'encyclopédie libre et ça se peut que quelqu'un ait abusé de la liberté pour faire promouvoir une mensonge.

Mais, dans l'abstrait, aurait-ce été une bonne idée si c'était ce qu'il faisait?

Le génôme du révolutionnaire ne diffère pas plus que le génôme de l'hispanophone et du francophone, puisque faire ou ne pas faire une révolution est plus volontaire et moins déterminé que de parler telle ou telle langue comme langue maternelle. Or, les linguistes s'accordent, il n'y a pas de détermination génétique pour parler telle ou telle langue comme langue maternelle. Pour choisir telle ou telle langue à apprendre par pur plaisir, peut-être: Tolkien se croyait héréditaire d'un plaisir dans le gallois. Mais pas pour avoir telle ou telle langue comme langue maternelle.

Or, être de la côté révolutionnaire ou de la côté réactionnaire, relève des idées, des vérités reçues ou rejetées, et autant peu du génôme que des astres.

Mais en plus, très obviement, les génômes se repartissaient d'une manière assez uniforme sur les deux côtés de la guerre.

Francisco Franco était de la droite (oui, on parle du futur caudillo), son cousin Ramón Franco était aviateur de la gauche. Et ne me dites pas que des aviateurs manquent esprit révolutionnaire, suffit de regarder Gabriele d'Annunzio pour s'en convaincre!

Queipo de Llano, aussi appelé "général micro" avait le même fibre moral que La Pasionaria. Faute de scènes de chambre ils nous ont fournis des scènes de ménage, comme dirait Totoche.

Caballero et José Antonio étaient de deux côtés dans l'idéologie, mais très très le même type moral.

Et les pauvres qui espéraient un paradis communiste ou anarchique n'étaient pas différents que les pauvres qui espéraient un retour de la Tradición aux pouvoir avec Dios, Patria, Fueros y Rey.

La seule différence marcante entre les deux dans les pairs était - le choix. Faire appel au génôme ou faire appel aux astres, c'est un même fatalisme payen et indigne à un caudillo ou à qui que ce soit d'autre qui le soit por Gracias de Dios.

Par contre, si je partage un peu le plaisir de Tolkien pour la langue galloise - que je ne maîtrise d'ailleurs pas - une uatre nouvelle galloise me fait frémir.

Un sur cinquante s'interesse plus sur sa propre vitalité que sur les sujets abordés par le professeur.

Génétiquement prédéterminé? Possible.

On peut voir une différence entre le type Queipo de Llano qui "bavarde" pour faire peur aux adversaires et le type José Antonio qui flingue les rues en se reclamant "de la côté des anges". Une différence purement humaine, et humainement plutôt en faveur du dernier (admirateur de Llorca) que du meurtrier de Llorca qui prenait la médiatique comme juste encore un moyen de faire la guerre. On peut croire qu'elle avait quelque rapport avecf leur génétique. Ce qu'on peut pas, c'est de tamponner l'un deux comme sain et l'autre comme malade.

Être un général micro, malgré Llorca, c'est une façon de ne pas être un Yagüe, de ne pas faire de Séville un autre Badajoz. Être un falangista de la côté des anges, c'était porter du pain aux pauvres et de la protection aux prêtres et moniales. S'il avait été plus calme, l'aurait-il fait si efficacement? J'en doute. Ni l'un, ni l'autre peut être considéré comme un malade.

Mais certaine élite - si l'anecdote wikipédiesque est correcte une qui se payait les frais et les pouvoirs sur un déficit de pensée correcte chez le caudillo - ne le voit pas de cette façon. Parti en sont médecins, autre parti en sont professeurs. Un José Antonio un peu précoce pose problèmes aux professeurs. Surtout à ceux dont la culture est trop limité pour atteindre une école privée, qui sont obligés donc de faire face aux élèves genre troublateurs. On prétend alors que ces élèves seraient un problème pour eux-mêmes quasiment ex definitione medicali, et on leur impose une cure de ritaline, c'est à dire de coke ou malvax. Et reste de les prétendre prédéterminés à leur manque d'attention, on vient de définir un génôme de ... quoi?

Malades?

Anita Thapar, Université de Cardiff, je lis la page trois de PRÉSENT du vendredi 1/X/2010, donne la statistique. Si un des parents n'était pas un élève calme, en 50% des cas l'enfant l'enfant considéré ne l'est pas non plus. Si un vrai jumeau n'est pas un élève calme, en 75% des cas l'enfant considéré ne l'est pas non plus. Le total est 2% de la population totale.

On ne sait pas si elle regarde les 2% les plus calmes et les plus doués pour études comme Syndrome d'Asperger, mais c'est très probable.

Dans une société normale, 4% qui souffrent de la classe, soit parce que le sujet est une distraction insupportable de leur vitalité (qu'ils pourraient bien exercer en apprentissages) soit parce que les camarades moins doués et moins calmes sont une distraction parfois tout aussi insupportable du sujet, seraient une signale de ne pas obliger ces un sur vingt-cinq de fréquenter les mêmes salles, et si c'est quelque part génétique, pas la peine de labourer les pédagogies pour les forcer d'aller ensemble.

Mais dans la notre les professeurs et les docteurs s'entraident, contre les propos de diminuer leurs services à un niveau utile mais pas malfaisant, et contre les sujet fournissant arguments pour une diminution de leurs opportunités de travail. Si ces 4% sont tamponnés comme malades, le professeur devient un spécialiste à dépister, donc une aide valable au médecin, et le médecin devient un spécialiste à dompter, donc une aide valable au professeur.

Dans une société comme ça, la classe, ou quelconque autre société affublé de prof et de docteur, devient dès par là, peut-être même sans une intervention quelconque de mauvaise esthétique, un terrain de trahisons. Multiples.

Tel camarade se trouve sur la ligne entre une diagnose "hyperactif" ou pas, en le dénonçant comme ayant fait encore telle bavure on le pousse vers la diagnose. Tel camarade se trouve sur la ligne entre une diazgnose "Asperger" ou pas, en le dénonçant comme ayant trouvé encore un sujet abstrus d'interêt - que serait enfin la science et les arts sans les sujets abstrus d'interêt! - on le pousse vers la diagnose. Et ça veut dire contre un constat désagréable, qu'il soit d'accord avec la diagnose ou pas, et ça veut dire contre des mésures prétendument curatives désagréables, directement ou indirectement.

Par exemple moins de chances de maintenir un couple sans que les parents vous trouvent finalement mauvais pour l'autre. Et moins de chances de garder un enfant fait hors mariage, plus de risque qu'on mette les alternatives "adoption ou avortement".

Et d'où vient l'interêt de trahir le camarade de classe? D'une bienveillance un peu subtile. On sait que c'est une bienveillance très banale et parfois très souahitée de ne pas trahir. On se sent plus subtil que l'autre en se disant que le docteur sait quand même mieux que le concerné. Chez les uns. Ches les autres c'est d'abord une hypocrisie, ensuite une peur d'être diagnosticés eux-mêmes s'ils ne maintiennent pas la fausse confiance aux docteurs avec des vrais trahisons de camarades.

Harry Potter n'a pas fondé ce climat. Ni dans les écoles normales, encore moins dans les écoles logés. Chaque fois qu'on me parle ou que je lis sur la mocheté de la vie à Poudlard, comme si c'étaient ces livres qui poussaient à la trahison. Ils poussent peut-être à pardonner, peut-être à supporter la trahison avec humour ou satire. J'en sais rien moi-même, je ne les ai pas lu. Mais j'ai l'impression très forte que beaucoup d'élèves se trouvent dans des situations très mauvaises, tellement que la laideur morale de Poudlard apparaît blanche ou brillante à côté de la propre situation.

Grace à Jules Ferry. Grace aux psychiatres, aussi ceux d'Espagne. Grace aux réchercheurs comme Anita Thabar.

Je refuse de faire des propos carrément barbares pour elle. Mais si un tribunal pour crime contre l'humanité serait ouvert demain, j'irais pour témoigner contre elle et contre ce système. Et non contre des bouquins qui s'en font les satiristes.

Hans-Georg Lundahl
Dimanche, mémoire de
Ste Thérèse de Lisieux
3/X/2010, G. Pompidou

samedi 2 octobre 2010

On n'aime pas forcément les pd

On peut très bien vouloir récriminaliser la sodomie, avec une peine comme les pays chrétiens ont eu jusqu'à récemment: 2 ans travail forcé (pourvu que la peine travaille forcé doive du tout exister, c'était, crois-je, la peine incouru par Oscar Wilde, qui lui fut tellement salutaire qu'à Paris il a pu recevoir les derniers rites (déjà sans conscience à l'arrivée du prêtre) catholiques, ou encore 7 ans de prison, Chypres, ou 2 ans prison, Irlande. Les deux pays orthodoxe et catholique ont aboli la peine plus tard qu'Angleterre, en 1998 les deux, crois-je.

On peut très bien vouloir les éviter ou tenir les contacts à un minimum de courtoisie distancée.

On peut les trouver le comble du mal.

On doit vouloir tenir la définition du mariage correcte. C'est d'ailleurs une définition qui n'exclut pas les hommes ou les femmes à inclinaisons homosexuelles, pourvu biensûr qu'ils aient la lucidité morale de vouloir obéir plutôt à la loi divine qu'à leurs inclinaisons égarés.

Mais on ne leur coupe pas les bites, ni on ne le chante ça.

On ne le fait pas si on essaie d'éviter une société islamisée. Sous la chariate cette peine existe, dans les législations chrétiennes elle a disparu pour les esclaves et n'a jamais été là pour les libres. St Basil disait très à propos que l'inchastété - il parlait de toute forme, non seulement de celle contre nature - ne disparait pas par castration. Ce qu'on lit en Mille et Une Nuits sur les mœurs des eunuques lui donne raison.

En plus: le rap n'est pas un programme pour la chariate en forme paisible, c'est un programme pour les gangsters. On peut licitement parler de homophobie là où on est prêt à maltraiter quelqu'un physiquement ou verbalement comme un pd, sans avoir d'abord vérifié qu'il soit coupable de sodomie. Ou même qu'il soit "handicapé" par une préférance non active pour celle-ci.

Je me sens très mal à l'aise avec des gens qui seraient prêts à me que ça soit couper quelque chose ou me couper de la compagnie des jeunes pour supposition que je sois pervers. Il y en a eu dans le passé.

Je trouve - à différence du journaliste Franck Delétraz, écrivain de présent - que le groupe Sexion d'Assaut aurait probablement choppé une peine encore plus lourde s'ils avaient préconisé de traiter les policiers comme le faisaient avec les algérois les fellaghas dans une guerre un peu trop mémorisée par certaines groupes.

Je ne suis pas devenu traditionnaliste pour avoir à sympathiser avec les algérois chaque fois qu'ils veulent couper une liberté aux musulmans - simple liberté, pas pouvoir sur non-musulmans - en faisaint référence aux fellaghas. Mais je ne le suis pas devenu davantage pour leur faire compagnie quand ils sympathisent avec des attitudes nettement chariatiques, tant que l'objet soit une groupe qu'ils détestent. Et comme je ne suis pas devenu traditionnaliste pour ça, je ne vais pas non plus me détacher de la tradition par manque de sympathie avec ce groupe là de tradis.

Hans-Georg Lundahl
G. Pompidou/Paris-Beaubourg
2/X/2010

vendredi 1 octobre 2010

Georges Fennech inquiété par sa réussite.

Je viens de lire un article d'hier, des pages L'ACTU du Parisien le 30 sept. 2010, p. 16, signé Anne-Cécile Juillet. Il s'agit d'un sondage qui apparemment contient deux questions: a) est-ce que vous avez été approché par une secte? b) connaissez-vous un ou plusieurs victimes de sectes dans votre entourage proche familial, amical ou professionnel. Au moins c'est le questionnaire qu'on envisage après avoir lu le résumé du résultat; que je cite avec le commentaire de Georges Fennnech, le lider de Miviludes:

un Français sur quatre affirme avoir été contacté par un mouvement suspect et un sur cinq connaît dans son entourage proche familial, amical ou professionnel une ou plusieurs victimes de secte.

"Ce qui est inquiétant, c'est que le phénomène est loin d'être marginal,["] analyse Georges Fennech. ["]Si l'on rapporte ces données à l'ensmble des Français, cela veut dire que 15 millions de citoyens ont été approchés et 13 millions en ont été victimes à différents dégrés. Le côté massif du phénomène est très inquiétant."


Le responsable principale pour ce résultat de sondage me parait être la propagande de Miviludes.

Analysons un peu. Qui serait prèt à qualifier comme secte l'église ou la mouvence dont il est lui-même un membre? Combien de catholiques qualifient comme secte l'église catholique, combien de communistes qualifient comme secte le communisme, combien de juifs qualifient comme secte leur propre variante du judaïsme, combien de musulmans qualifient comme secte leur propre idée de l'islam, combien de huguénots ou évangéliques qualifient comme secte leur propre protestantisme et combien de maçons qualifient comme secte leur propre loge? Et combien d'autre y a-t-il? 13 millions? Faut pas déconner, M. Fennech!

Si on vous a tendu un tractat des T. de J. - Réveillez-vous! ou Tour de Garde - et si vous avez réfusé, et si on vous a laissé tranquille après: est-ce que vous comptez ça comme "être approché par un mouvement suspect" ou est-ce que vous trouvez ça trop banale pour compter comme approche? Moi, je le compterai comme trop banale, et la majorité des Français probablement aussi. Car que seulement un quart se soit trouvé dans cette situation je trouve incroyable. Et combien des reponses affirmatives à la première question proviennent du fait qu'ils ont commencé de compter autrement, c'est à dire selon les critères souhaités par M. Fennech?

Si vous êtes membre d'un quelconque mouvement ou d'une quelconque église, synagogue, loge ou mosquée: est-ce que vous vous comptez comme victime d'une secte? Mais évidemment non!

Par contre, si votre mouvence ne supporte pas les loges ou les parties de gauche, vous allez appeler les francs-maçons, les communistes et les écologistes (peut-être surtout) victimes de secte, si votre mouvence est plus ou moins contre le christianisme (comme c'est le cas des juifs, francs-maçons, communistes, musulmans et onfrayistes), vous allez trouver un chrétien dévôt, ou quelqu'un qui croit l'évolutionnisme faux et le créationnisme vrai ou qui affirme vraiment que Jésus est ressuscité ou qui parle de conversion et de pénitence ou quelqu'un (chrétien ou non) qui refuse d'accepter les diagnoses des psychiatres une "victime de secte" à moins de le trouver trop peu sympa, à moins de le trouver plutôt sectaire.

Et plus on prône la "vigilance et lutte" vis-à-vis les "dérives sectaires", plus ce langage se rependra. 13 millions de "victimes de secte" - même le compte est contestable, comment vérifier que la même personne ne se soit pas faire décrire par plus d'une réponse au questionniare comme "plus ou moins victime de secte"? - ou 13 millions qui décrivent quelqu'un comme telle(s)? Et pourquoi? Parce qu'ils ont été inquiétés par Georges Fennech! Et ça le rend inquiet à son tour? Mais lui et le publique sont en train de monter une hystérie collective, alors!

En fait le questionnaire n'a évidemment pas été soumis à tous les français, autrement on se serait déjà rendu compte qu'il est une connérie de très grande envergure. À moins de supposer que je sois le seul homme en France encore en possession de la bonne logique, un scénario que je trouve moi-même très irréaliste. Quel et le nombre habituel auquel on soumet un sondage?

Probablement beaucoup ont refusé de faire le questionnaire, puis, ils n'ont pas été comptés, puis l'analysateur du sondage - en occurrence Fennech - a trouvé intelligent de trouver que les questions (à peu près ceux que je viens de réconstruire, évidemment) valables et méritant d'être posés.

Et combien des Musulmans importants soutiennent Miviludes? Ça me parait une question beaucoup plus brûlante que combien peuvent manger Halal sur Quick.

Hans-Georg Lundahl
Mouffetard, Paris V
Ste Thérèse de Lisieux
1/X/2010