mercredi 30 mars 2011

Dat meisje van Groningen zou de vader van het meisje-kind huwen ...

... als hij niet reeds gehuuwd is of in die familie van het meisje./HGL

Opdatiering: Better mee twalf jaren gehuuwd dan dit,

http://www.whatsontianjin.com/news-320-60-girls-groomed-for-sex-at-blackpool-takeaways-linked-to-murder-of-14yo.html

vindt U niet?

samedi 26 mars 2011

Et non, monsieur l'abbé, pour moi, la liberté ne fut pas un mot magique

Et ce n'est pas en me donnant trop des libertés que ma mère aurait causé l'esclavage apparent qui fut le mien en prison, c'est en me voulant donner d'avantage de répères qu'avait fait ma mère que d'autres m'ont parfois poussé à des péchés, faute de pouvoir satisfaire aux mêmes pulsions en soi légitimes par la solution catholique légitime, soit encore à des situations où j'ai bravé une légalité apparente pour soutenir la morale catholique et ma liberté légitime. Un policier m'avait fait une telle attaque que même contre le pape j'aurais eu le droit de me défendre même avec des armes* - il ne fut qu'un policier et j'ai pris la sienne.

Ce matin je viens de lire comment dans le Sud-Ouest une mêre beaucoup moins sage que la mienne il me semble vient par le fait sans doute de vouloir hospitaliser son fils le provoquer à la scalper - elle était en vie - et de blesser avec machete quatre policiers.

Moi, je n'ai pas blessé ma mère mais plutôt elle est fière, surtout du fait que le policier est en vie, mais il a une cicatrice sur la hanche. Et je remercie la Sainte Agathe pour le bienfait d'avoir été ce jour là en 1998 épargné de la psychiatrie, ne fut-ce en allant en prison de détention. Plus tard, après une première acquittation, et fuite devant le deuxième procés condamné à une peine dont j'ai persolvé les deux tiers très légalement, et après je n'ai pas eu le malheur d'être mis en psychiatrie.

Hans-Georg Lundahl
Georges Pompidou/Paris
26 Mars 2011, anniversaire
de Rue d'Isly 1962

*Merci Michael Davies, Monseigneur Lefèbvre, St Thomas d'Aquin et St Robert Bellarmin!

MISE-À-JOUR le 2 avril:

Comme le disait si bien La Bleue Marine "on peut se sentir visé sans se sentir coupable".

Mais honnêtement, je viens d'apprendre que le principe "pas d'ennemi à droite" est une réponse à "pas d'ennemi à gauche" des gauchistes. Et, pour moi, ça ressemble un peu à le genre de partisanisme que dénonçait Georges Bernanos dans "La Trahison des Clerks". En plus, Chesterton n'aurait pas été d'accord, pour lui la droite et la gauche parlemenatires d'Angleterre n'étaient que messieurs Hudge and Gudge, juste un peu plus différents que Dupond et Dupont.

Donc, si je peux me permettre, je me ferais peut-être UN ennemi à droite.

Car, c'est pusillanime de ne pas oser ouvertement critiquer de Gaulle dont vous dites que le "nom ne peut même pas être prononcé", quand il a fait une chose catastrophique la semaine avant "rue d'Isly" et quand son mobile de changer opinion - noté dans son autobiographie - était si débile, un docteur ou étudiant de médecine d'origine algérienne qui pleurnichait sur la dépendance politique d'une communauté qui, comme vous avez très bien dit, n'existait même pas avant cette dépendance, puisque la dépendance avant, celle des Turcs, ne l'avait pas créée.

Il y a un Norbert qui serait bien d'accord avec vous, que j'ai connu en Vaucluse.

Quitte à moi de déplorer une autre décision degaullienne davantage, la rationalisation des entreprises, notemment des fermes en des entreprises plus grandes et rationnelles, imposée par la fiscalité - comme en Espagne sous le régime dit Tecnocracía, mais en pire - et pire encore les Social-démocrates suédois et comme les pires jusqu'à plus les communistes. Quitte à moi aussi de me tenir dehors les débâts brûlants, vu que je ne suis ni algérois, ni autre français, mais suédois. Honorer les victimes de rue d'Isly, on le peut sans aller jusqu'à épouser chaque cause des survivants après les faits.

C'est pusillanime de vous de ne pas vous reclamer ouvertement du nom autant que du prénom du "cher Léon" - Degrelle, exilé en Espagne. Car on n'est pas en Belgique où mentionner son nom et prénom constitue un délit. Je ne crois même pas que la justice belge serait très intéressé de poursuivre des délits là-dessus hors le pays.

Quitte à vous de dire que si avec la justice en communauté européenne et la loi - plutôt pseudo-législation, comme après une distinction importante thomasienne - belge, c'était quand même une prudence.

Quitte à moi de dire que s'ils disait qu'il y a "mille raisons de se battre", la préférée peut être une pour vous et une autre pour moi.

HGL

MISE-À-JOUR, 4-IV.

Jugement sur FB de Bitch: ça serait - y laisser trainer les jeunes - défaire les âmes pas encore faites.

Et les laisser trainer à Paris? Et à l'école publique (où pas mal des élèves des parents catholiques traditionnels doivent trainer faute de pouvoir scolariser à Bitch ou à la maison)? Quand aux vertus de la volonté, je peux témoigner, que dans la mésure quelque part que mon âme soit été défaite avant ou même après d'être faite, les harcèlements à l'école publique y ont contribué, mais pas FB. Ni les conditions qui regnent sur FB. On peut être blessé sur FB, mais on peut aussi se rétirer des gens blessants. Et sinon, c'est parce qu'on les côtoie à la cour de récré où ils se vengent pour le fait qu'on les a largué autre part.

Autre jugement de Bitch, qu'il soit à propos de FB ou pas: on voudrait des gens de conviction, pas d'opinions flottantes.

Fort bien. Je suis un homme de conviction. Entre autres la conviction que les athées sont fort mauvais en logique. Et que les mystagogues, quoique légèrement moins illogiques que les athées, sont fort déficients en bon sens. Il y a pas mal de mes convictions qui datent de ma lecture de Tolkien, pas seulement sa fiction, mais aussi ses lettres et ses essais ou allocutions académiques. On peut regarder ses lettres en traduction française:

J. R. R. Tolkien: Lettres
Éd.on et sélect.on Humphrey CARPENTER
avec l'assistance de Christopher TOLKIEN
Trad. de l'anglais par Delphine MARTIN et Vincent FERRÉ
Christian BOURGOIS Éd.,
Copyright 1981 et pour la trad. fr. 2005


Je renvoie sur la lettre n° 43 au fils Michael, 6-8 mars 1941, pour beaucoup de mes convictions sur le mariage et sur l'amour. Ou à la page 111 sur la bêtise d'administration en temps de guerre (lettre 61), que je trouve pleinement applicable à d'autres administrations, qui mettent leurs victimes en position comme en guerre (DDASS ou psychiatres, par exemple, ou l'école publique), je récommende aussi les pp. 134 l'observation que dans la réalité il n'y a pas d'Uruks, ou 137 sur les défaut de GKC en termes de philologie nordique et anglosaxonne, et sur la guerre d'Espagne les pages 140 - 143. Le rencontre avec Roy Campbell.

Oui je suis un homme de conviction, et je sais d'où je les ai. Une et sur FB: c'est trop vaste pour être une société corruptrice. Les vrais corruptions se font en société largeur classe d'école.

HGL

MISE-À-JOUR le 13-IV

Ça dit, l'église peut et doit mettre en garde contre mauvaise compagnies ou lectures. Mais mon point est: on ne met pas en garde contre Blackwells Bookshop, Oxford, parce qu'on y trouve Lady Chatterley's Lover, et pas très bien contre FB parce qu'on y trouve quelqu'un qui donne un lien vers un youtube avec Ahmed Deedat - en occurrence, c'était moi, pour montrer comme il était capable de se prononcer malhonnêtement sur le Quicumque Vult, et dans une compagnie qui le connaissait déjà. Mais ça aurait pu être un autre dans une autre compagnie - tout comme ici à Paris on peut faire n'importe quel rencontre, bon ou mauvais.

HGL

Clarté éternelle donne à cil,

Quiconque porta du pain
ce jour
Pour trouver sa mort par fusil,
Clarté éternelle donne à cil!

Souviens-toi, bon Dieu du drapeau
Qui fut sur le chef de chacun
ce jour
Qui porta paisiblement d'eau
Clarté éternelle donne à cil!

Bon Dieu, prends pitié du pays
Pour que ne fût en vain
ce jour
Le sacrifice du porteur de pain,
Mais clarté éternelle donne à cil!

vendredi 25 mars 2011

Bonne fête de l'Annonciation de la Bienheureuse Vierge Marie!

Happy Annunciation of the Blessed Virgin Mary!
Bonam Sollemnitatem Annuntiationis Beatae Mariae Virginis!

29 Bd de St Germain (suite)

1) deretour : 29 Bd de St Germain, une reconnaissance pour ce matin!, 2) 29 Bd de St Germain (suite), 3) Ben Cohen, Jerry Greenfield ... et Hezekiel 16:49-50, 4) New blog on the kid : Il n’a pas trop eu ses lunettes cassées ?, 5) Il n’était pas trop considéré avec ses voisins ?

Mais Madame et Mademoiselle semblent avoir eu une bonne influence sur Monsieur, vu que plus tard dans la journée le blog que j'avais offert à Mademoiselle comme remerciement pour une nuit au chaud se trouvait demandé:

http://filolohika.blogspot.com

jeudi 24 mars 2011

29 Bd de St Germain, une reconnaissance pour ce matin!

1) deretour : 29 Bd de St Germain, une reconnaissance pour ce matin!, 2) 29 Bd de St Germain (suite), 3) Ben Cohen, Jerry Greenfield ... et Hezekiel 16:49-50, 4) New blog on the kid : Il n’a pas trop eu ses lunettes cassées ?, 5) Il n’était pas trop considéré avec ses voisins ?

Clarification de comparaison en bas!

J'avais envisagé de décrire notre rencontre en toutes ses couleurs. Je me borne à dire, que si j'ai exprimé un certain dédain pour Monsieur devant son appartement, il avait pris le prix d'inhospitalité rencontré par moi à Paris et j'avais quand même dormi la plupart des nuits comme cette-même. Enfin, il y a eu un avantage de ça, puisque j'étais en train de me débattre avec un américain qui prétendait entrevoir les motifs des premiers chrétiens de se faire persécuter même sans une quelquonque aide ou inspiration surnaturelle, vous m'avez aidé à refuter un peu ses argumentations, voici parti de mes réponses:

As for the first, being poor and supported by the Church is one thing, but being rich, risking persecution, and being in the meantime expected to support the poor with alms? I have seen Christians shun that obligation, when it comes home to them. And older martyr ages were times when standing up publicly in soup kitchens was not a great option for almsgiving. Not that I do not enjoy the soup kitchens that are there now, more or less depending on the other guys who are there. But that way of giving alms is recent among Christians.


Pour lire le tout en contexte, voir ce lien: http://youcallthisculture.blogspot.com/2011/03/persecution-of-mormons-vs-persecution.html HGL

Rectification:

Le prix d'inhospitalité à Paris, sauf un soir vis-à-vis mon bagage tandis que je me trouvais en George Pompidou. Mais là, le perpétreur était lâche. En dehors de Paris, c'est vrai, trois endroits j'ai eu des pires rencontres. Les trois fois avec des noirs ou beurs. Ce matin c'était le pire que j'ai vécu avec un blanc francophone et face à face, en cherchant ou trouvant un hospitalité pour une nuit.

Mise-à-jour, le 2-IV ejusd. anni:

Ce matin j'avais une discussion avec des policiers venus me déloger - ce qui ne m'arrive pas trop souvent, la plupart des copropriétaires ou locataires ayant un peu plus de compréhension que ça. J'ai entre autre expliqué que d'abord je prends pour méthode générale de ne pas revenir pour ne pas embêter les mêmes gens, ensuite je ne bois pas pour pouvoir garantir de ne pas dégrader avec des impuretés corporels provoqués par une consommation élévée.

J'ai aussi reçu d'informations. Il parait que:
a) il y aurait des non-sdf qui feraient la même démarche, sans en avoir la même nécessité,
b) il y aurait eu des occasions récemment ou il y avait eu des violences.

Si c'est le monsieur de cette adresse qui en collusion avec des membres de quelque loge ou réseau (comme Jean Madiran était mieux en 1962 quand il écrivait que des catholiques ne devaient jamais se mettre en des loges avec les méthodes de la franc-maçonnerie!) a-t-arrangé ça, ce serait un peu ignoble. Et même de part d'un réseau qui aurait tout simplement entendu les choses de lui et décidé de les arranger sans lui dire comment. Et sinon, il y a une coincidence très curieuse qu'après ce matin là j'ai trouvé davantage de difficultés. J'ai même rencontré des insultes sur l'internet les dernier deux jours, qui me qualifiaient de manières pas seulement inexactes, mais aussi quoique inexactes au moins plus compréhensibles de part de loges ou autres réseaux qui m'observent sur place ou qui décident de me refaire mon éducation ou quelque chose comme ça./HGL

Mise-à-jour, le 2-IV ejusd. anni, bis:

Parlant de réseaux et de francmaçonnerie, il me commence sembler louche que: a) on a longtemps évité de me donner la chance comme écrivains de ce blog et d'autres apparentés selon mes conditions données sur la première page de ce blog, raccourci vers la version française des conditions se trouvant ici:

http://shrt.st/ui1


ce qu'aurait pu m'éviter les pauvretés rélévants pour ce matin là et aujourd'hui et ce qui aurait pu m'aider à payer les dettes envers la bourse d'études;

b) on m'a parfois reproché un peu indirectement dans le contexte un manque de maîtrise de français, ce qu'est faux;

c) juste hier j'avais fait un appel vers l'étranger anglophone là-dessus et juste aujourd'hui j'ai parlé, avant l'ouverture de la bibliothèque Audoux avec un népalais qui me demandais si je considérais la maîtrise d'une langue essentielle pour s'y exprimer.

Je le trouve louche, en plus que la reproche m'a été faite à propos de ma langue maternelle, où je choisis une orthographe désuète mais proche de l'actuelle et où, en plus, j'ai parfois remplacé les lettres å, ä, ö avec aa, ae, oe selon les exemples donnés pour orthographes alternatives de ces ligatures dans l'allemand (pour ä, ö = ae, oe) ou le danois (pour å = aa). Ça par des gens fortements suspects de maçonnerie.

Ces réseaux là, il y a un certain biais kantien dans la morale qu'ils aimeraient m'imposer, ce que je demande des autres, ils voudraient m'obliger à le faire aussi, mais avec quelques mensonges directes - comme sur ma maîtrise de langue - et d'autres malhonnêtetés - comme refus de tenir compte des proportions, par exemple entre un homme libre et un employé, entre un homme seule et une communauté - en plus cher, comme excuse pour m'empêcher d'arriver à quoi que ce soit du tout.

Je confirme, je n'ai pas l'obligation de me soumettre à une quelleconque bizutérie par des francmaçons ou des marxistes ou des juifs, je n'appartiens pas à leurs réseaux, quelle que soit la protection qu'ils m'accordent ou prétendent accorder. /HGL

Mise-à-jour, le 3-IV ejusd. anni:

Et la même observation est valable vis-à-vis des réseaux islamiques, antiracistes, marxistes, ou de la secte sémimaçonnique Alcoholiques Anonymes. Pourquoui cette observation?

J'envoie la version anglaise des conditions d'utilisation:

http://shrt.st/ujx


à la connaissance d'une connaissance à FB, et je me vois obligé de ne pas envoyer comme lien.

"Attention : ce message contient du contenu bloqué.
Certains contenus de ce message ont été signalés comme abusifs par des utilisateurs de Facebook."


Ce qu'est abusif est bien-sûr cette signalisation. Et ça reste vraie quelle que soit le bienfait avec lequel les coupables de cette persiflage ont prétendu devant leur consciences de me dédommager ou d'acheter quasiment le pseudo-droit de me faire un tort en me donnant une aumône.

Même observation quand aux gens qui admirent cet admirateur de Chesterton pour être ennémi de la propriété privée ou qui me méprisent pour le même motif totalement erroné. Quoique, n'ayant pas lu ou ayant lu mais pas souhaité le citer correctement ce drôle type de Chesterton, je serais probablement accusé de faire un paradoxe en disant qu'un admirateur de Chesterton ne peut pas être un adversaire de la propriété privée./HGL

mardi 22 mars 2011

Après Japon la France? Peut-on l'éviter?

Bien, Allianz ne devrait pas désacraliser ou même laisser dégrader la chapelle. Pour une chose.

Renverser la si-dite "loi" Veill aiderait, redonner un sens religieux catholique à l'éducation publique aiderait, redonner la liberté aux jeunes de quitter l'école, de se marier, de trouver travail, aiderait, mais ce qui n'aiderait certainement pas, c'est désacraliser une chapelle contre la loi canonique ou de s'assurer chez un assureur coupable de ça:

http://www.liberation.fr/culture/01012325344-querelle-de-chapelle-pour-la-tombe-de-turgot

Si Allianz sont des Allemands, c'est possible qu'ils soient aussi des Protestants très laïques, mais ici on est à France, leur "protestantische Kirchenreform" n'y a pas eu lieu et une chapelle funéraire doit rester accessible au culte catholique. Comme ça se devait d'ailleurs en toute Allemagne aussi, mais hélas au Nord de l'Allemagne ça fait quelques siècles que ça se néglige.

Hans-Georg Lundahl
Mairie du III/Paris
22-III-2011

samedi 19 mars 2011

Happy St Joseph's day!

Bonne fête de St Joseph!
Benedictam sollemnitatem Beati Ioseph,
sponsi Beatae Mariae Virginis.

lundi 14 mars 2011

Les Amish Albigeois? Je ne le crois pas!

En technologie ils pratiquent une forme de stase médiévale, utilisant toutes les inventions qu'ils connaissent comme médiévales pour usage non-violents et non-militaires. (Ajoutons: et sans rapport avec l'industrie de divertissement) Et quelques-unes post-médiévales aussi: la brouette de Pascal par exemple, et le moulin à vent aussi.

En plus, leur histoire d'hérésies ne les approche pas aux albigeois. Ils viennent de Münzer via Mennon. Münzer - 1517 comme son adversaire et rivale Luther - ce n'était pas un ascétique, ni un hyperascétique suicidaire, c'était un égalitaire pseudo-apocalyptique. Assez violent aussi, la réforme pacifiste de Mennon comme celle des Mormons vis-à-vis les EEUU vient après une défaite ou même déroute militaire.

Il y a chez les Anabaptistes de toute couleur une forte tendance naturaliste, ça vaut pour les Baptistes proprement dit (Calvinistes ou Arminiens inspirés par Mennon dans le rejet du baptême des enfants, plus souvent Arminiens que Calvinistes d'ailleurs) comme pour leur cousins les Mennonites et les Amish. Si similitude il y a avec les Doukhabours dans le fait de ruralité et de simplicité, il y a une forte diversité de motivation formelle.

Il y a une preuve assez culinaire du fait que les Amish ne sont pas albigeois: depuis que les micro-wave ovens ont détérioré le savoir de cuisine des américaines (évidemmment pas de toutes, mais en moyenne), les Amish font des meilleurs affaires, en boulangéries comme Rise n Roll, Kalona, Donut Hill.

Les Amish étant une branche des Mennonites, c'est à dire des Anabaptistes, il y a des chances que leur attitude environmentale est hollandaise, ce qui est aussi assez probable. Les Boers d'Afrique du Sud ne sont qu'occasionnellement Mennonites, mais vivent assez pareil, le jésuite hollandais St Pierre Canisius (de Hondt avant de devenir clerc) me semble avoir dirigé une communauté villageoise ou petit-urbaine vers une frugalité assez proche des Amish, sauf biensûr que la peinture murale, les arts de la liturgie et la hiérarchie catholique ne sont pas ce que les Amish regarderaient comme simples. Pour ne pas citer le fait que les hollandais comme les danois aiment aller à bicyclette plutôt que voiture, s'il n'y a pas des choses lourdes à transporter.

Mais une telle technologie pourrait juste exploiter les richesses naturelles qu'il y a, pas enrichir la nature? La technologie niveau Amish pourrait éventuellement suffire pour faire verdoyer la Sahara.

Voici deux liens à propos technologies simples d'irrigation (lien 1) et refaction d'humidité en Sahara (lien 2). Moi, j'avais envisagé un qanat/foggara renversé vers un chott/sebkha fait à la Camargue pour donner sel et d'évaporation d'eau, pour que ça donne de la pluie. Et ça multiplié par dixaines ou centaines pour humifier bien le désert. Le problème me semble être d'une côté que de faire que la destination sebkha/chott donne vraiment une saline à la Camargue et non les choses très peu amènes à l'exploitation du sel que sont les sebkhas que j'y ai vu en images sur internet, de l'autre que les endroits sont un peu partout montant quand on va vers l'intérieur du continent de le mer. Là, des moulins à vent pourraient servir, ou il y a la technologie envisagé par le deuxième lien aussi, mais c'est plus cher. Peut-être le problème insurmontable sera de transporter l'eau de mer sans salir l'eau souterrain qui nourrit les vrais qanats, les vrais foggaras. Bon, il y a d'autres têtes que la mienne, heureusement. Mais si on croit à une solution de niveau technologique Amish, alors on n'est pas obligé d'attendre les subsides de l'ONU.

Même sans resoudre les problèmes climatiques, la technologie Amish donne une solution au chomage. Dans un endroit pour les sdf j'avais entendu un homme dire qu'il y a chômage en Algérie, "on est 35 millions", mais les occasions de faire un travail utile ne dépendent pas uniquement des ressources, mais aussi des gens qui en doivent vivre. Si les neuf familles de paysans se nourissent et en même temps nourissent la dixième famille statistiquement qui est elle urbaine, alors, il n'y aura pas tellement de chômage. Si par contre une famille de paysans doit nourrir soi-même et neuf autres familles, alors il y aura des machines qui auront pris le travail de huit personnes par chaque travailleur agricole, et alors le chômage sera plutôt un menace.

Item pour les maths de Le Pen en 1990: "3 millions d'immigrés, 3 millions de chômeurs", j'avais alors fait la réflection: mais un immigré ou une femme ne remplacent qu'un travailleur mâle français, et les femmes sont plus nombreuses que les immigrés, et les machines remplacent encore davantage! Au debut du siècle passé mon grand-père était apprenti cordonnier, chaque suture des chaussures ou des bottes devait se préparer avec une alêne et se faire à main avec une corde tanchée en goudron en Suède. Plus tard on profitéra d'une machine de la Guerre de Sécession, amélioré par le Nordiste Gordon McKay, qui augmentera la productivité vers 400 ou 700 chaussures par jour. Mais par là, il y a beaucoup moins des gens qui trouvent travail comme cordonniers.

Vous voyez, à la base, mon argument n'est pas tellement un penchant religieux pour vivre à la manière des Amish mais Luddite. Avec une nostalgie de comprendre les chosent entourantes sans faire référence à l'éléctro-magnétisme. Ce qui n'empêche pas qu'il y a dedans un noyau de moralité économique selon le X Mandement. Pas forcément obligatoire en toute situation d'être Amish, mais quand même - du côté technologique et économique - assez recommendable.

Hans-Georg Lundahl
Mouffetard, Paris V
16-III-2011