jeudi 26 mai 2011

On ne peut pas interdire ...

On ne peut pas interdire le peyotl à l'indio mexicain
Ni le coca au péruvien ou colombien
Ni le hashish au coffeeshop d'Amsterdam

On ni peut ni doit pas interdire le vin au chrétien
Cette demi-bouteille avec laquelle c'est bien
Regarder avec d'amis les soirs comme flammes.

1 commentaire:

Hans-Georg Lundahl a dit…

Commentaire 1: avec le peyotl, le coca, le hashish, il s'agit d'un inconvénient culturel de s'essayer d'interdire. Avec le vin en quantités modérés il s'agit d'un tort d'essayer d'interdire.

Commentaire 2: Montmartre à l'aube a aussi frappé comme "des flammes" - voir Marie Laure Flaive.