vendredi 1 octobre 2010

Georges Fennech inquiété par sa réussite.

Je viens de lire un article d'hier, des pages L'ACTU du Parisien le 30 sept. 2010, p. 16, signé Anne-Cécile Juillet. Il s'agit d'un sondage qui apparemment contient deux questions: a) est-ce que vous avez été approché par une secte? b) connaissez-vous un ou plusieurs victimes de sectes dans votre entourage proche familial, amical ou professionnel. Au moins c'est le questionnaire qu'on envisage après avoir lu le résumé du résultat; que je cite avec le commentaire de Georges Fennnech, le lider de Miviludes:

un Français sur quatre affirme avoir été contacté par un mouvement suspect et un sur cinq connaît dans son entourage proche familial, amical ou professionnel une ou plusieurs victimes de secte.

"Ce qui est inquiétant, c'est que le phénomène est loin d'être marginal,["] analyse Georges Fennech. ["]Si l'on rapporte ces données à l'ensmble des Français, cela veut dire que 15 millions de citoyens ont été approchés et 13 millions en ont été victimes à différents dégrés. Le côté massif du phénomène est très inquiétant."


Le responsable principale pour ce résultat de sondage me parait être la propagande de Miviludes.

Analysons un peu. Qui serait prèt à qualifier comme secte l'église ou la mouvence dont il est lui-même un membre? Combien de catholiques qualifient comme secte l'église catholique, combien de communistes qualifient comme secte le communisme, combien de juifs qualifient comme secte leur propre variante du judaïsme, combien de musulmans qualifient comme secte leur propre idée de l'islam, combien de huguénots ou évangéliques qualifient comme secte leur propre protestantisme et combien de maçons qualifient comme secte leur propre loge? Et combien d'autre y a-t-il? 13 millions? Faut pas déconner, M. Fennech!

Si on vous a tendu un tractat des T. de J. - Réveillez-vous! ou Tour de Garde - et si vous avez réfusé, et si on vous a laissé tranquille après: est-ce que vous comptez ça comme "être approché par un mouvement suspect" ou est-ce que vous trouvez ça trop banale pour compter comme approche? Moi, je le compterai comme trop banale, et la majorité des Français probablement aussi. Car que seulement un quart se soit trouvé dans cette situation je trouve incroyable. Et combien des reponses affirmatives à la première question proviennent du fait qu'ils ont commencé de compter autrement, c'est à dire selon les critères souhaités par M. Fennech?

Si vous êtes membre d'un quelconque mouvement ou d'une quelconque église, synagogue, loge ou mosquée: est-ce que vous vous comptez comme victime d'une secte? Mais évidemment non!

Par contre, si votre mouvence ne supporte pas les loges ou les parties de gauche, vous allez appeler les francs-maçons, les communistes et les écologistes (peut-être surtout) victimes de secte, si votre mouvence est plus ou moins contre le christianisme (comme c'est le cas des juifs, francs-maçons, communistes, musulmans et onfrayistes), vous allez trouver un chrétien dévôt, ou quelqu'un qui croit l'évolutionnisme faux et le créationnisme vrai ou qui affirme vraiment que Jésus est ressuscité ou qui parle de conversion et de pénitence ou quelqu'un (chrétien ou non) qui refuse d'accepter les diagnoses des psychiatres une "victime de secte" à moins de le trouver trop peu sympa, à moins de le trouver plutôt sectaire.

Et plus on prône la "vigilance et lutte" vis-à-vis les "dérives sectaires", plus ce langage se rependra. 13 millions de "victimes de secte" - même le compte est contestable, comment vérifier que la même personne ne se soit pas faire décrire par plus d'une réponse au questionniare comme "plus ou moins victime de secte"? - ou 13 millions qui décrivent quelqu'un comme telle(s)? Et pourquoi? Parce qu'ils ont été inquiétés par Georges Fennech! Et ça le rend inquiet à son tour? Mais lui et le publique sont en train de monter une hystérie collective, alors!

En fait le questionnaire n'a évidemment pas été soumis à tous les français, autrement on se serait déjà rendu compte qu'il est une connérie de très grande envergure. À moins de supposer que je sois le seul homme en France encore en possession de la bonne logique, un scénario que je trouve moi-même très irréaliste. Quel et le nombre habituel auquel on soumet un sondage?

Probablement beaucoup ont refusé de faire le questionnaire, puis, ils n'ont pas été comptés, puis l'analysateur du sondage - en occurrence Fennech - a trouvé intelligent de trouver que les questions (à peu près ceux que je viens de réconstruire, évidemment) valables et méritant d'être posés.

Et combien des Musulmans importants soutiennent Miviludes? Ça me parait une question beaucoup plus brûlante que combien peuvent manger Halal sur Quick.

Hans-Georg Lundahl
Mouffetard, Paris V
Ste Thérèse de Lisieux
1/X/2010

1 commentaire:

Hans-Georg Lundahl a dit…

Ou encore St Remi. Je recélébrerai Saint Thérèse dimanche demain, je pense, selon le vieux calendrier.

À propos thème plutôt que date:

Dilbert http://o-x.fr/5ezs.