lundi 22 février 2010

Un disciple de Jean Ousset est français de souche:

J'ai pas l'honneur de l'être, je suis suédois de souche.

Sur la côté du grand-père dont je porte le nom je suis scanien - ça c'est tellement suédois que les nissart ou les vauclusiens sont français, Scanie devient suédois avec la Paix de Roskilde.

Peter Lundahl, né envers 1800, est, crois-je, le Lundahl qui va de Kristianstad (ville édifié par le roi danois qui laissa la guerre de Trente Ans à côté, après que son rival suédois, le futur berserke et grand stratègue de cette guerre avait rasé une autre ville moins fortifié) à Malmö. J'ignore son métier.

Hans-Petter Lundahl, né crois-je 1854, à Malmö, est mon arrière-grandpère. Il était compagnon orfèvre.

Gustav-Georg Lundahl, né tard en 1900 à Malmö, baptisé à notre église "Sankt Petri" fut tôt contraint de bosser plus dur que ça, il le détestait, il s'en est sorti, déjà pendant la guerre il était destillateur. Sa femme est née à Stockholm, ses parents dans la campagne des régions de Beowulf - Westrogothie. On avait mobilisé pour le cas d'une guerre, il est renvoyé à son métier civil, jugé plus utile, les camarades le hissent quand il part. Il était un bon destillateur et un bon grand-père, il m'a appris la lecture à l'age de cinq.

Ma mère était étudiante en médicine. Après un accident de feu cette carrière est finie pour elle. Aisni que ses jours de musicienne amateure, appréciante envers mes compositions. Elle est née à Södertelge, ville d'activité professionnelle de son père, en 1947, l'année de La Cité Catholique, l'année de Thor Heyerdahl.

Moi je suis né à Vienne, ville d'études médicales de mes parents. Là, en 1968, il n'y avait aucune barricade, "da haben sie studiert". En 1972 g-p retourne à Malmö. Quand mère s'y trouve, on est donc à Malmö. On quitte Vienne définitivement en 1980.

Demandez-moi de bosser dur heure après heure, je tiens peut-être une semaine. Demandez qqc qui tient au peaufinage, comme le html, ou d'une quelconque "destillation" au litéral ou au figuré, je tiendrais plus longtemps. Ou moins si certaines heures sont stressées.

Mon arrivé en France fut en 2005, on fêtait le centénaire d'une blasphématoire et meurtrière séparation d'entre l'église et l'état, condamné par St Pie X. J'ai apprécié de ne pas payer impôt cet an là.

En Suède on peut aller à la messe ou réciter chez soi des Ave Maria sans aller en prison ni payer amendes. Mais si on dit à son chef, lui protestant libéral , ami des franc-maçons, et archi-écuménique, qu'on n'est pas sur qu'il ira au ciel, tant qu'il demeure dans sa confession, s'il se prend en plus des airs paternels et on recuse parce que sa religion ne correspond pas, alors, non, ce n'est pas interdit, mais ça se fait rarement, et quand ça se "punit," c'est parfois par célibat involontaire, et ensuite c'est parfois par la funeste psychiatrie. Voici quelques haikus sur ma vieille histoire, si le blog demande prise de connaissance sur le contenu, ce n'est pas à cause de cette page ci, mais de la première. On s'oriente en cliquant les lignes des haikus bleus en bas de la page.

Hans-Georg Lundahl
Paris, Mairie du III
22 févr. A.D. 2010

5 commentaires:

Hans-Georg Lundahl a dit…

Notons que ça arrive tout avant que des voisins musulmans commencent à s'intéresser pour ma vie d'une manière sans doute avec quelques bonnes intentions, mais pour moi parfois lourde. Et qu'à l'époque je n'étais pas souvent obligé à leur demander des choses.

C'est même pas au Danemark ou autrement en 2004 - l'année de mon exile - que ça devient fréquent.

Hans-Georg Lundahl a dit…

Pour qu'on ne crois pas que je déteste mon pays, voici un message sur notre cuisine nationale, sur mon blog de recettes.

Hans-Georg Lundahl a dit…

Toujours sur thème Suède:

La maison où j'ai grandi, avec Françoise Hardy s'appelle en suédois Lyckliga gatan avec Anna-Lena Löfgren (merci, wikipédia!), mais l'original est d'Italie. Ce style de musique à la même côté en Suède qu'en France, plus ou moins.

Hans-Georg Lundahl a dit…

Il ragazzo della via Gluck - cover

Hans-Georg Lundahl a dit…

Originale con testo e download