dimanche 28 mars 2010

Il y a des moments qu'un Tradi et Monarcho comme moi trouve le Tricolore beau ...

Il y a des moments que je trouve que si les Fleurs de Lys seront restaurées comme drapeau national, le Tricolore aurait une place comme drapeau de la region Parisienne ou de Paris.

Il y a des moments que je me souviens des mots célèbres du Pape Léon XIII dans le ralliement: liberté, égalité et fraternité ont aussi - a-t-il dit aussi? - un sens légitime et chrétien.

Et les têtes drapées dans le Tricolore dans une générosité envers les assiégés de Bab-el-Oued qui rappelle et dépasse (en bons raisons et en sacrifices) la générosité envers les prisonniers de la Bastille ont fait quelque chose pour racheter les crimes commises autrefois sous ce drapeau.

Je n'ai pas l'honneur d'être Français ou Algérois, mais si je l'avais, je n'aurais plus la honte senti par Henri V ou Henri comte de Chambord vis-à-vis ce drapeau.

Aujourd'hui j'ai brandi une palme avec les autres fidèles, avant-hier des militaires ont brandi Tricolores comme des palmes devant Notre Seigneur.

Hans-Georg Lundahl
Dimanche de Rameaux 2010
G. Pompidou/Beaubourg, Paris IV

3 commentaires:

Hans-Georg Lundahl a dit…

J'avais entendu quelque chose sur "on nous avait faire travailler comme esclaves", je ne crois pas que ça soit tout à fait exacte sauf pour des punitions pour soulèvements jugés comme criminels.

Ou encore comme exaggération pour "beaucoup travail, peu d'argent".

Car prendre des hommes et femmes innocents et les forcer au travail ne ressemble pas à ce que je connais des mœurs sociales françaises.

J'ai aussi lu quelque chose dans un poëme par Pierre-Jean Vaillard, cité à la page 4 de présent pour mardi de la Semaine Sainte, 30 mars cet année de la Grace 2010.

Hans-Georg Lundahl a dit…

Le poëme fait référence à faire fleurir un désert.

Biensûr, avant de faire fleurir un désert il faut vérifier qu'on a bien le droit au territoire.

Il y a des conquêtes justes. Il y a des victoires justes, même si après abusées par une mauvaise ou médiocre administration. Et il y a des indications que la conquête par Charles X avait quelque justice.

Quel que soit finalement la justice ou injustice du soulèvement, il y a aussi des indications - auxquelles fit référence la mémoire du 26 - que la victoire diplomatique d'Évian fut immédiatement abusé de façon criminelle.

Hans-Georg Lundahl a dit…

Mais, les pures supériorités de technologie européenne ne suffisent pas à elles seules de justifier une conquête.

Quoique de mitiger les blessures infligées dans les guerres, si.