lundi 23 avril 2012

Pussy Riot et Hamadoun Tandina

Parfois je me demande si l'institution de l'exile punitif ne devait pas être réintroduit: oh, il y a expulsion des gens qui ont été en prison et qui proviennent de l'étranger du pays où ils ont été en prison, mais quand même.

Si on dit Hamadoun Tandina à pas mal des gens Afro-Sensibles, c'est un artiste, un "ambassadeur de la culture Malienne" - si on le dit à Combs la Ville (77), aujourd'hui, il y a d'autres associations. Le crime pour lequel il est devant le tribunal est classifié parmi ceux qu'on appelle communément "pédophilie". Pourtant, ce n'est pas un garçon qu'il vient d'enculer, la preuve de sa culpabilité est son enfant né à une fille de treize qui avait donc douze au temps des faits. Une certaine époque s'il avait eu douze ans lui-même, en Suède les parents du nouveau-né auraient pu se marier. Vu qu'il a plus de 60 ans, en occurrence 68 ... on est prêts à le classer comme pédophile. Et aujourd'hui en Suède, un couple de douze ayant un enfant ensemble ne peuvent plus compter sur la même compréhension, on leur demanderait justement à considerer un cas comme Hamadoun Tandina et sa victime.

En Russie Pussy Riot (un collectif punk) ont mis en scène quelques-unes de leurs jeunes mères dans une église. Elles ont chanté un moleben, c'est à dire une litanie: "Mère de Dieu, Vierge, chasse Poutine dehors" et "Mère de Dieu, Vierge, Devenue une féministe" (je prend google translate pour "стань феминисткой", j'espère que pour une phrase de deux mots google translate puisse être correcte, même du russe)... bon, c'est déjà un peu douteux comme choix de mots. Si "une féministe" est une femme ou vierge qui garde la dignité des femmes très haut, elle est la seule vraie féministe, mais si on prend le mot féministe comme on le prend aujourd'hui ... bien, pas si féministe que ça, car certainement pas pour l'avortement, ni pour que les mères restent seules et laissent leurs enfants à la crêche, etc. Mais encore elles ont choqué par autre chose que les seuls mots. Dans une église elles ont chanté du punk.

Hamadoun Tandina a visiblement des moeurs très tradi-africains: pas forcément les meilleurs pour la France, surtout si c'est vrai que la mère de son enfant n'est pas la seule. Pussy Riot ont visiblement des moeurs très moderno-occident-avant-gardistes, pas forcément les meilleurs du tout, mais moins encore en Russie qu'en Occident. Dans les deux cas, il y a d'enfants qui sont menacés de manquer un père ou des mères s'en allant en prison.

Je me demande si l'échange de la prison en exile pourrait rectifier quelque-chose.

En même temps: je me rends compte que l'Occident a plus de compréhension pour Pussy Riot que pour Hamadoun. Et je me pose la question comment expliquer que je ne partage pas exactement cette préférence.

La faute liturgique est explicable en ceci: dans un concert punk, elles ne voudraient pas que le public se mette en chantant les tubes de marche militaires ou Ey Oukhnem ainsi interrompant leur punk. Mais la liturgie aussi est un concert: selon Abbé Dom Gérard, c'est le chant d'amour de l'Époux et de son Épouse, l'Église. Il y a un style là qui ne devait pas être interrompu pour quelque chose pas devôt. Et le punk passe difficilemnt pour dévôt. Et la soupçonnée victime de Tandina a l'âge qui était autrefois (avant les révolutions françaises et russes) canoniques dans l'Occident, elle aurait normalement pu l'épouser - si ce n'était pas pour une certaine polygamie dans sa démarche.

On prétend que ça soit féministe de repousser l'âge du mariage à 18. Ce n'est pas la coutume prévalant il y a deux mille ans. Pas la coutume de Notre Dame ou de St Joseph son très chaste époux. Par contre, commencer avant le mariage ou polygamie simultanée n'était pas leur coutume non plus. Il était veuf et avait enfants de sa première épouse. Ils ont été absolument chastes ensemble.

Hans-Georg Lundahl
La Clairière/Paris II
St Georges, 23-IV-2012

2 commentaires:

Hans-Georg Lundahl a dit…

Sur le site du collectif de soutien pour Pussy Riot j'ai trouvé un texte qui contient effectivement des blasphèmes.

J'imagine qu'ils ne voudraient pas empirer le cas pour celles qu'ils soutiennent en y ajoutant des blasphèmes qui n'y étaient pas là.

J'avais donc cru, jusque maintenant, que les pires mots étaient "Mère de Dieu, Vierge, Devenue une féministe" (j'ai pris google translate pour "стань феминисткой", j'espérais que pour une phrase de deux mots google translate puisse être correcte, même du russe)... - que j'avais identifié en prenant un texte en russe phrase par phrase en Google Translate.

Non seulement il n'y a pas l'ambiguité "devenue" si la traduction donné au site "deviens" est correcte, mais il y a des mots que Google Translate n'avait pas "voulu" me traduire. Et qu'à mon tour je ne veux pas transmettre.

Bien, une petite leçon à moi-même de ne pas sousestimer le danger en surestimant la correctitude en Google Translate.

Hans-Georg Lundahl a dit…

Javais voulu ajouter aussi un commentaire à propos Hamadoun Tandina, après avoir écrit l'article j'ai vu un vidéo où il portait une alliance.

Évidemment je ne suis pas partisan de la bigamie.

Et ajourd'hui je constate que les barbares néo-musulman de Mali ont fait de ce pays un supplice pour Hamadoun, si jamais il y retourne:

Musiken tystnar i Mali

Pour ceux qui ne comprennent pas trop bien le suédois: "tystnar i" = "se taît en".

Avant le Ramadan ils imitaient les Protestants en profanant les réliques des saints que leur ancêtres avaient vénéré jusqu'à la nouvelle lecture, et juste après ils imitent Oliver Cromwell, un Partisan du Protestantisme le plus extrême, le Calvinisme. Lui aussi interdisait le théâtre et la musique - y compris indigène.

Je crois que Hamadoun est peut-être mieux en France, même en prison au cas au (s'il y est ou non je ne sais pas) qu'à Mali.