samedi 21 novembre 2009

Émotion et passion, s'égalent-ils selon la Somme?

1) deretour : Émotion et passion, s'égalent-ils selon la Somme? ; 2) New blog on the kid : Pietro Gasparri avait tort sur la charité

Regardez d'abord quelques lieux clefs:

http://www.newadvent.org/summa/2022.htm#article3 I-II Pars, XXII, 3 (in English)

English http://o-x.fr/9ulc Français http://o-x.fr/gbek I Pars, LXXX, 2 (après on peut scroller vers le bas, dans le français et vérifier en quoi consiste la sensualité).

Il semble alors qu'il y a un "appetit rationnel" et une obéissance de l'irrationnel envers le rationnel. Donc, le fait d'identifier quelque chose comme émotif ne suffit pas de l'identifier comme contraire à la raison. D'abord, la raison elle-même a une appétence du bon (et se trouve par là identifiable comme volonté), ensuite la passion obéit à la raison, et il faudrait d'abord être sûr que le passionné ne soit déjà en obéissance plutôt qu'opposition à la recta ratio.

Celui qui dit "elle est enceinte après un viol, il faut avorter" et celui qui dit "voilà un mendiant, il vaut mieux donner (voir si je peux)" sont tous les deux émotifs, mais c'est l'opposition et la connivence de l'un et de l'autre avec la loi chrétienne, avec la loi naturelle, qui fait de l'un une pseudo-raison et de l'autre une raison valable.

Dans les deux cas, ce n'est pas par un bas calcul qu'on rectifie les choses, mais en considérant ce qu'est vraiment honorable, ce que resonne avec la raison dans les émotions. L'enceinte peut avoir un motif valable pour vendette - envers le violeur. Mais pas envers l'enfant. Et il est honorable de repousser celui qui vous demande le déshonorable ou le criminel (comme le sex hors mariage, comme l'intrigue contre l'état et la paix publique, comme, enfin, l'avortement), pas celui qui demande le nécessaire et l'utile ou encor le plaisant innocent (comme une baguette, du fromage, une lessive, un café ou une bière - ou des pièces pour en avoir quelques bienfaiteurs plus tard).

Hans-Georg Lundahl
Paris XI, Parmentier
21 nov. 2009, fête de la
Présentation de la Vierge au Temple

Mis à jour, mercredi 2 décembre:

Pourquoi je fais la manche pour lavéries/dans les lavéries:

Mon nom est mal orthographié*, ET le rendez-vous pour 30 nov. était donné le 19, entre-temps j'ai du laver.
pourquoi des Roumains viennent ici (et font parfois la manche), clicquer pour agrandir:

Nouvelle Solidarité 25 sept. 2009, p. 15. Signé Alexandra Bellea.

*voir Lundahl, pas Lindhal, s v p

7 commentaires:

Hans-Georg Lundahl a dit…

De toute manière, quand on vous dira que telle ou telle chose honorable est de pures émotions, et telle ou telle chose de la raison, du raisonnable, il ne faut pas toujours écouter.

Il y en a qui diront d'une fille de 14 enceinte, que de ne pas avorter serait céder à ses émotions et d'avorter pour faciliter ses études futurs serait rationnel, prudent. Comme si on vivrait pour étudier, comme si on deviendrait mère pour transmettre ce qu'on apprend à l'école publique! Quel erreur horrible!

Hans-Georg Lundahl a dit…

Le Sujet des émotions dans le moyen âge.

S. Th. II-II Partis XXXII 9 - à qui doit-on donner l'aumône?

ibidem LV 7 - le souci de l'avenir n'est pas prudence

Hans-Georg Lundahl a dit…

The Abolition of Man, C. S. Lewis, historic background and summary

Hans-Georg Lundahl a dit…

Je cite C.S.L. "The Abolition of Man" parce que je pense que, quand St Thomas dit que les passions ou en général la sensualité humaine obéit naturellement à la raison, ce que nous appelons émotion ou sentiment n'est pas juste la passion obéissant à la raison (droite ou fausse) ou occasionnellement désobéissant à la raison reconnue avec tendence de la fausser, mais tout le complexe de raison (droite ou fausse ou même faussée) avec la passion concomitante. Et que la fausseté morale d'une émotion ne tient pas juste à la farce de la passion, quoique plus forte est la passion, plus elle pourra fausser la raison, mais plutôt de la vérité et fausseté de la raison.

Sauf biensur que les passions d'appetit pour aliments, ivresse, sexe et de peur sont à maîtriser systématiquement, indulger seulement avec prudence.

Hans-Georg Lundahl a dit…

Morale vs. psychiatrie/pédagogie/responsabilisme:

1 Si vous avez des problèmes avec la psychiatrie ...... 2 Interêts financiers dans les faux diagnoses: 3 Temps des pervers ... ce n'était pas le moyen âge 4 Penser n'est pas tristesse 5 Depuis quand est-ce que ... 6 Bénoît XVI, Notre Métropolite, T d J, Bishop Williamson... 7 Procruste et le vieux, son fils et leur âne ... 8 Dicton allemand: "In wenig Stunden hat Gott das rechte gefunden"... 9 Émotion et passion, s'égalent-ils selon la Somme?

Hans-Georg Lundahl a dit…

Heureusement je viens d'écouter une prêche à St Nicolas du Chardonnet le Jour de la Circoncision (1 janv., octave de Noël), ou le prêtre a reconnu qu'il y a entre intelligence et effectivité aussi l'affectivité. Et que Jésus doit être le centre des trois domaines dans une bonne vie chrétienne.

Hans-Georg Lundahl a dit…

Je viens de trouver sur internet une attitude envers les émotions qui ressemble à celle que je viens de dénoncer:

The answer is that emotions have no IQ. The lusts of the heart have no intelligence.

Je ne vais pas donner le lien envers la source, puisque cette équation entre émotions et convoitises du cœur vient d'un insulte publique fait à Israel Zoller aussi connu comme Eugenio Maria Zolli. L'auteur de ces lignes est un Juif de la Synagogue.